Game On!

Women in Games : plus de femmes dans le jeu vidéo

Conséquence d’un choix marketing dans les années 80 lorsque les jeux vidéo ont été installés dans les rayons « jouets pour garçons », le média vidéoludique a depuis été très longtemps perçu comme un loisir réservé à la gent masculine. Ce n’est pas l’avis de Women in Games qui encourage les femmes à faire carrière dans le jeu vidéo.

 

Au fil des années, les études montrent que les femmes pratiquent elles aussi ce loisir, et que 47 % de joueurs en France sont en réalité des joueuses. Mais cette longue période de préjugés a eu des conséquences importantes dans l’industrie du jeu vidéo, et du numérique en général. Persuadées que les femmes n’ont pas leur place dans ce domaine, les professionnelles du jeu vidéo ne représentent que 15 % des effectifs selon le rapport du SNJV pour l’année 2016.

 

Favoriser l’intégration des femmes dans l’industrie

Afin d’encourager les femmes à rejoindre le secteur du jeu vidéo en France, faciliter leur carrière professionnelle et promouvoir la mixité, l’association Women in Games France a vu le jour cette année. Il s’agit de la filiale française de Women in Games Jobs, une association fondée au Royaume-Uni.

« Women in Games France est une initiative collective de femmes et d’hommes de l’industrie du jeu vidéo dont l’ambition est de lever les barrières à l’entrée des femmes dans ce secteur en France, explique Audrey Leprince, présidente de WIG France. Nous voulons encourager les femmes à faire carrière au sein de l’industrie à travers des initiatives basées sur la formation, la sensibilisation et l’entraide. » Women in Games France invite toutes les femmes et hommes de l’industrie qui souhaitent se mobiliser ou participer aux événements et formations à devenir membre dès aujourd’hui.

 

Une première apparition à la Paris Games Week

Pour son premier bain face au grand public, l’association a établi son camp à la Paris Games Week, dans le hall qui accueillait également les développeurs indépendants de France et d’Europe. Les membres de l’association opéraient une première approche auprès des visiteurs pour expliquer leur démarche, et proposaient aux plus jeunes, filles comme garçons, de s’essayer à la programmation avec un atelier organisé en partenariat avec GameCode.

À termes, Women in Games espèrent créer des vocations parmi les jeunes femmes notamment, et les convaincre qu’elles ont leur place. « Nous appelons les femmes du jeu à se mobiliser et à se rendre plus visibles pour à leur tour inspirer les plus jeunes. C’est ensemble, en conjuguant nos énergies et nos talents, que nous pouvons faire bouger les lignes », annonce Julie Chalmette, vice-présidente de WIG France et présidente du SELL, syndicat organisateur de la Paris Games Week.

À cette occasion, l’association organisait également au sein du salon une soirée de networking professionnel. Une majorité de femmes ont répondu présente à l’appel, accompagnées de quelques hommes. Des intervenantes ont également pris la parole afin de partager leur expérience et encourager les femmes du secteur à s’affirmer. Dans un futur proche, Women in Games a pour ambition de concrétiser ses actions avec des ateliers, des tables rondes, et divers événements.

Partager cet article

Read Full Story