Aux limites de l’innovation

Virtuix Omni ou comment courir en VR !

Pouvoir se déplacer sans bouger de place, voilà ce que permet le simulateur de déplacement Virtuix Omni. Un simulateur testé consciencieusement, le cœur au bord des lèvres !

 

Etrange machine que le « tapis VR » que propose la société Virtuix. Pour pouvoir la tester, il faut passer par tout un rituel : changer de chaussures pour une paire spéciale munie de « patins » plats très glissants, monter sur le plateau en faisant attention de ne pas perdre l’équilibre sur cette patinoire puis se sangler au milieu de la machine, un peu comme un bébé dans un porteur qui l’aide à faire ses premiers pas… Enfin, on chausse les lunette VR. Et c’est parti pour l’aventure.

Dans un entrepôt assez glauque, on suit notre partenaire virtuel qui nous donne les indications. Agrippée à la barre qui entoure la machine, je cours… sur place, la manette qui me sert d’arme à la main. L’impression est très déstabilisante mais le pas se régule assez rapidement.

Autour de moi, je découvre pas mal de cadavre, ce n’est pas ce que je préfère. Je m’arrête pour regarder mais mon compagnon s’impatiente. Je dois le suivre dans un dédale de salles. On se déplace à la fois droit devant soi mais on peut aussi tourner dans toutes les directions. Plus on s’active, plus on va vite… Tout à coup, mon guide s’effondre, victime d’une armée de zombies qui surgit et vient à ma rencontre. L’adrénaline monte, il faut tirer sur ces êtres monstrueux et se sauver en courant… Mon sens de l’orientation légendaire me fait encore plus défaut qu’à l’habitude et je me retrouve rapidement encerclée. Je tire dans le tas en effectuant des tours sur moi-même pour essayer d’atteindre le plus d’ennemis possible.

Lorsque la démonstration, développée en partenariat avec Intel, se termine et que je retire le casque, je respire comme si je me retrouvais à l’air libre. L’immersion est impressionnante et la réactivité immédiate. Il faut dire que la démonstration fonctionne avec des processeurs Intel Core i7 de 7ème génération et qu’il y a de la puissance derrière tout ça. Je retrouve le plancher des vaches les jambes un peu tremblantes et avec une vague nausée persistante. Il faut dire que les yeux et le cerveau sont mis à rude épreuve pendant cette expérience qui est loin d’être calme…

Notez que le Virtuix Omni n’est pas commercialisé en France pour l’instant… mais auriez-vous assez de place dans votre salon pour l’installer ?

 

Nathalie Bloch-Sitbon

Partager cet article

Read Full Story