Aux limites de l’innovation

Vacances : la réalité virtuelle transforme les voyages et les loisirs

by Kristin Houser
Writer & Editor
, LA Music Blog

La technologie de réalité virtuelle vous fait profiter des vacances, sans les inconvénients traditionnels du voyage.

Entre les vols, la location de voiture, le logement et tous les autres frais liés aux vacances, le coût des voyages ne cesse de croître et les prétendants au départ renoncent souvent à une journée à la plage ou dans un parc à thème au profit d’une journée supplémentaire au bureau.

En proposant des expériences numériques riches, immersives et interactives, les nouvelles technologies créent une nouvelle forme de tourisme. Il est désormais possible d’explorer de nouveaux mondes, sans jamais quitter son domicile.

« Les vacances en réalité virtuelle nous permettent d’échapper brièvement à nos modes de vie trépidants, ou d’essayer des nouveautés que nous n’aurions jamais envisagées », explique Susannah DiLallo, co-fondatrice et productrice exécutive de Rapid VR, société de production spécialisée dans les expériences de réalité virtuelle (RV) à 360 degrés.

« Utilisée comme il faut, cette technologie permet aux utilisateurs de vivre des expériences authentiques, mémorables et parfois très émouvantes », ajoute-t-elle.

Les vacances virtuelles permettent aux voyageurs de profiter de nombreux avantages réels. Il suffit d’un casque de RV pour entendre les sons et admirer les paysages des sites exotiques de notre planète et au-delà. La technologie de RV peut même transporter les utilisateurs dans le passé pour revivre des événements historiques.

Rien à voir avec les vacances de nos parents

Même si le camping représente une alternative économique aux hôtels coûteux ou aux voyages internationaux, son coût peut aussi grimper rapidement.

Grâce à The Hidden Worlds of the National Parks, nouvelle série de visites virtuelles proposée par Google, toute personne ayant accès à Internet peut désormais découvrir en avant-première les trésors nord-américains. Ce projet propose des visites vidéo à 360 degrés permettant de survoler les volcans Hawaïens en activité, de faire du kayak au milieu des icebergs de l’Alaska et de plonger dans une épave en Floride.

Les initiatives virtuelles comme celle de Google peuvent contribuer à préserver ces joyaux nationaux, où des dizaines de ponts, de routes et de pistes de randonnée doivent être entretenus.

« La RV à 360 degrés peut également être utilisée dans le secteur du tourisme pour donner un aperçu réaliste des aventures et expériences que les visiteurs pourront vivre », précise Susannah DiLallo. « En leur permettant de mieux comprendre ce qu’ils pourront voir et faire, on les aide à prendre une décision. »

Cette capacité à « essayer » des vacances avant d’acheter les billets est d’autant plus précieuse quand on projette de faire le voyage de sa vie à l’autre bout du monde.

Un monde plus vaste

Les vacances virtuelles ne créent pas seulement des expériences de voyage uniques et économiques, elles ouvrent de nouvelles possibilités de destination. Par exemple, une femme de 80 ans n’ira sans doute jamais vraiment sur Saturne, mais elle peut le faire virtuellement.

En 2011, Guerilla Science a lancé l’ Intergalactic Travel Bureau (ITB), une fausse agence de voyage spécialisée dans le tourisme spatial. Les participants aux expériences « pop-up » d’ITB planifient leur voyage virtuel dans l’espace en interagissant avec des « agents ».

« L’objectif du projet est de réunir des scientifiques et le public afin d’imaginer à quoi ressemblerait la visite d’autres planètes », explique Olivia Koski, responsable des opérations chez Guerilla Science. « Nous utilisons une destination possible comme point de départ, car elle revêt un caractère universel. »

Guerilla Science pousse encore plus loin son concept du voyage spatial en finançant la création d’une application de réalité virtuelle mobile sur une plate-forme de crowdfunding.

L’agence ITB se décrit elle-même comme « un croisement entre les sociétés Virgin Galactic, SpaceX et les séries Les Jetson et Mad Men ». Toutefois, elle se repose davantage sur les faits que sur la fiction pour les paysages de son application, et utilise les données scientifiques de la NASA pour la conception de ses mondes virtuels.

Lorsque l’application sera prête, les explorateurs intrépides pourront visiter les sites d’atterrissage de la mission Apollo sur la lune, les canyons de la planète Mars et bien plus encore.

Les générations futures pourront peut-être un jour réserver des voyages vers ces destinations lointaines. En attendant, l’application d’ITB permet à beaucoup d’utilisateurs de toucher ce rêve du doigt.

« La plupart d’entre nous n’irons jamais sur la lune, ni même en orbite terrestre basse. La réalité virtuelle est donc le seul moyen d’expérimenter des vacances spatiales pour les gens de ma génération ou des générations précédentes », indique Olivia Koski.

Voyager dans le temps à Paris

Le voyage virtuel ne se limite pas aux expériences à domicile. La RV est de plus en plus utilisée pour faire découvrir aux visiteurs les détails historiques et actuels des sites de leur destination de voyage.

La start-up française Timescope a créé « la première borne de réalité virtuelle en libre-service », qui permet aux utilisateurs de voyager dans le temps. Ces bornes télescopiques de RV sont disponibles uniquement à Paris. Elles sont implantées sur les sites populaires de la capitale.

Les utilisateurs peuvent choisir l’année à visiter en cliquant sur la page de démarrage mise à disposition dans les télescopes de RV. À travers le viseur, ils voient une reconstitution historique en 3D précise du lieu exact où ils se trouvent.

Borne de RV Timescope
À Paris, les touristes visualisent l’histoire grâce à la borne de RV Timescope. Image reproduite avec l’aimable autorisation de Timescope.

Les environnements ont été créés en se référant à des archives et validés par des historiens. L’utilisateur peut pivoter à 360 degrés, et ainsi s’immerger complètement dans le passé, découvrir les berges de la Seine en 1628 ou la Bastille en 1416. L’expérience est enrichie par un environnement sonore spécifique à la période visitée.

« Grâce au Timescope, les utilisateurs voyagent dans le temps, par exemple au Moyen-Âge, et voient d’eux-mêmes tous les changements opérés », a déclaré Adrian Sedaka, co-fondateur de Timescope, à Frenchly. « C’est une machine virtuelle à voyager dans le temps. »

Ce n’est que le début

Les touristes n’ont jamais disposé d’autant de moyens pour s’échapper virtuellement de leur vie quotidienne et explorer le Grand Canyon, la lune ou le 17e siècle.

La technologie est loin d’avoir atteint son plein potentiel, si bien que tout reste imaginable à propos des futures expériences de RV.

« Dans cinq ans, vous enfilerez votre casque de RV et embarquerez en première classe à bord d’un avion de luxe. Vous profiterez de tous les plaisirs de ce voyage, atterrirez à Tahiti et vous baladerez sur la plage », prévoit Rajeev Puran, responsable du développement stratégique d’Intel.

« Vous sentirez l’air sur votre peau et rencontrerez des personnes également équipées de casques ne se trouvant pas au même endroit que vous. Vous pourrez leur parler, aller danser avec eux, etc. Dans cinq ans, l’expérience sera exceptionnelle. »

La RV évoluant rapidement, les nouvelles expériences de réalité fusionnée comme le casque Project Alloy d’Intel pourraient permettre de vivre des expériences de voyage virtuel encore plus captivantes.

Partager cet article

Read Full Story