Aux limites de l’innovation

Une IA reconstruit Blade Runner et trompe Warner Bros

C’est une histoire insolite qu’à récemment connu Terence Broad, un étudiant en informatique dont la petite expérience est allée plus loin qu’il ne l’imaginait. Sur le point de valider son master en informatique appliquée aux arts, le jeune homme a mis au point une intelligence artificielle capable de visionner, de décoder puis rencoder les images du film Blade Runner. Après l’avoir vu six fois, la machine a été capable de retranscrire image par image le film, avec toutefois, on peut le voir, des défauts de qualité.

 

Le « deep-learning » méthode clé de l’IA

La prouesse reste toutefois impressionnante. Terence Broad a fait en sorte que son intelligence artificielle ou réseau de neurones puisse appliquer les algorithmes de « deep-learning ». Cette méthode d’apprentissage profond s’est largement développé en 2012 et, grâce aux innovations technologiques et à des processeurs toujours plus puissants, requiert de moins en moins de ressources. Terence Broad a utilisé trois réseaux pour parvenir à son résultat, comme il l’explique sur le site de Medium. Un premier réseau encode les images pour les réduire à 200 chiffres correspondant à des éléments-clés repérés par le programme ; un second réseau reconstitue ensuite les images en se basant sur ces chiffres et le dernier mesure la différence entre image réelle et reconstituée. Une fois la reconstitution terminée, l’étudiant a choisi de poster son œuvre sur Youtube, qui s’est immédiatement faite retirée pour atteinte aux droits d’auteur, le robot Youtube s’étant mépris sur la qualité des images. Une histoire venue jusqu’aux oreilles du studio Warner Bros. Qui a finalement décidé de réhabiliter le projet.

 

 

 

Partager cet article

Thèmes associés

Divertissement Innovation technologique Sciences

Lire ensuite

Read Full Story