Style de vie

Tutti flirty : flirter sans mauvaises surprises

En 2015, quatre Français sur dix s’étaient déjà inscrits au moins une fois sur un site de rencontre, une proportion qui a doublé en cinq ans selon une étude Ifop qui constatait que ces sites attirent toujours plus d’hommes que de femmes et sont principalement utilisés pour des aventures sans lendemain. Et en matière de sites et d’applis, les célibataires (et les autres) ont l’embarras du choix.

Outre les classiques comme Meetic (« A l’origine de plus de 6 millions de couples ») et AdopteUnMec (« Au supermarché des rencontres, les femmes font de bonnes affaires »), les dernières applis les plus populaires sont Tinder et Happn. Tinder présente des photos qu’on « swipe » vers la gauche pour les éliminer ou vers la droite pour les sélectionner. Happn se sert aussi de photos, mais surtout de la géolocalisation pour proposer des personnes dans les alentours.

 

« Tu sais tout de suite si la personne te plait »

Tutti flirtyVictor Saison-Willot, le trentenaire qui a co-fondé Tutty flirty, raconte volontiers qu’il s’est inscrit sur Tinder suite à une rupture. Malheureusement, la déception est souvent au rendez-vous : la personne en face de lui ne ressemble pas vraiment à sa photo sur Tinder. Du coup, l’idée lui vient de lancer sa propre application. « Nous n’allons pas sur les platebandes de Tinder, Happn ou AdopteUnMec. Notre créneau, ce sont les mauvaises surprises. C’est notre seule promesse. Avec les petites vidéos de présentation, tu sais tout de suite si la personne te plait. » Par contre, son application, disponible pour iOS, surfe sur la popularité de Snapchat qui a rendu l’envoi de vidéos entre amis tout naturel. « C’est beaucoup plus rapide. Les gens échangent trois ou quatre fois, puis se retrouvent sur Facebook ou au téléphone », résume-t-il.

Julie, 21 ans, utilise Tutti flirty, découvert grâce au bouche à oreille, après avoir délaissé Tinder. « Avec Tinder, j’ai eu quelques déceptions au moment des rencontres car c’est par message et on n’a que des photos. C’est souvent très décevant », confirme-t-elle. « Tutty flirty est plus rassurant car on voit les personnes à qui on parle, c’est assez drôle », raconte-t-elle lors d’un échange de vidéos de 10 secondes. « Je parle à pas mal de personnes, dont un charmant jeune homme avec qui je vais aller prendre un verre la semaine prochaine. »

 

« Envoyer une vidéo donne un petit coup d’adrénaline »

Tutti flirtyVictor Saison-Willot joue la franchise. « Nous avons environ 38% de femmes. Les sites qui annoncent la parité mentent. La prochaine mise à jour permettra d’éliminer les personnes qu’on ne veut pas revoir. C’était une demande. » Déjà l’application a été complètement revue, entre septembre et décembre, suite aux retours des premiers utilisateurs. « Nous faisions de la vidéo en direct, comme sur Skype. Mais c’était trop intrusif. »

Matthieu, 30 ans, est utilisateur d’applications de rencontres. « J’utilise Tutti flirty de plus en plus en complément des autres et de moins en moins les autres finalement parce qu’on voit directement les personnes. Elles se présentent en 10 secondes et c’est marrant. Cet après-midi, j’ai regardé 3 ou 4 présentations qui m’ont fait rire. Je ne dirais pas que les autres applis sont has been, mais Tutti flirty a vraiment un concept nouveau avec la vidéo et ça fonctionne bien. Il y a un petit coup d’adrénaline à chaque fois. »

Partager cet article

Thèmes associés

Style de vie

Lire ensuite