Technologie et sécurité routière

La technologie et la mobilité, ce n’est pas qu’une histoire de véhicules du futur. Des dispositifs de prévention et de sécurité innovants commencent à voir le jour afin de garantir une sécurité optimale aux conducteurs sur les routes. Objets connectés, reconnaissance faciale, jeux en VR : découvrez comment les nouvelles technologies se mettent au service de la sécurité routière.

 

Un jeu en VR pour sensibiliser sur les angles morts

L’association Prévention Routière a décidé d’utiliser la technologie de la réalité virtuelle pour sensibiliser plus efficacement les automobilistes face aux risques des angles morts. Le jeu « Mène ton enquête », développé en collaboration avec le groupe d’assurance Allianz incite à prendre conscience de l’importance du fameux coup d’oeil vers l’arrière en passant par la forme ludique du jeu d’investigation.

Dans ce serious game en VR, le joueur incarne un journaliste d’investigation qui doit résoudre l’enquête de son choix. Deux scénarios sont proposés : le premier est celui d’un accident entre un camion et une cycliste à une intersection, le deuxième un accident impliquant un conducteur de bus, un automobiliste et deux enfants.

Le jeu propose de résoudre ces enquêtes en recueillant des indices. Le joueur sera activement impliqué : il pourra revivre les situations en vue subjective, procédé qui permet de sensibiliser d’autant plus aux problématiques des angles morts en milieu urbain.

Malgré la simplicité des graphismes du jeu, cet exercice d’immersion devrait être plus efficace qu’un simple cours de code ou de conduite pour prendre conscience de l’importance des bons gestes.

 

Cosmo Connected, un feu stop connecté pour les motards

Les motards sont plus vulnérables que les automobilistes. Si une bonne leçon en VR sur les angles morts devrait contribuer à améliorer leur sécurité, une start-up française a décidé d’innover dans le but d’améliorer leur équipement. Cette jeune société du nom de Cosmo Connected a imaginé un « feu stop » amovible pour casque associé à une application connectée.

Le dispositif Cosmo Connected tient en place grâce à un système aimanté

Situé à l’arrière des voitures pour informer les conducteurs qui suivent d’un ralentissement, le feu stop est en principe aussi présent sur les deux roues… mais de façon trop peu visible pour être efficace. Cosmo tient à réduire ce manque de visibilité en plaçant son feu arrière sur le casque du motard, situé alors à la hauteur des yeux des conducteurs de derrière.

Contrairement au feu stop intégré au véhicule, celui-ci ne se déclenche pas lorsque le pied est sur le frein : l’accessoire possède un accéléromètre interne qui détecte une décélération en cours, même si le conducteur ne freine pas. « Nous avons beaucoup travaillé pour que la lumière s’allume au bon moment », explique Romain Afflelou, président de Cosmo Connected.

Cosmo propose aussi grâce à son application associée de prévenir les secours en cas d’accident. Le produit est en effet doté d’un gyromètre qui détecte le taux de variation des angles sur trois axes. En cas de chute, les données sont recueillies par l’application reliée en Bluetooth au gyromètre et transmises aux parents du conducteur, ainsi qu’à un centre d’appel d’urgence qui tentera de le joindre. Si celui-ci ne donne aucune réponse au bout de la troisième tentative, l’alerte est lancée.

Cosmo est actuellement en recueillement de fond sur Kickstarter, ici. L’accessoire est disponible pour une centaine d’euros, auxquels il faudra ajouter les frais d’abonnement au service d’assistance.

 

Un détecteur pour prévenir la fatigue au volant

La fatigue et le manque de vigilance sont les principaux facteurs mis en cause dans les accidents de la route. Pour tenter de résoudre ce problème, la start-up française Innove+ a mis au point un petit boîtier nommé Toucango à installer sur le tableau de bord de son véhicule.

Contrairement aux autres services d’aide à la conduite automobile centrés essentiellement sur le comportement du véhicule, Toucango s’intéresse davantage au conducteur. Pour cela, le petit boîtier intègre une technologie de reconnaissance faciale permettant de mesurer sa vigilance.

Ainsi « le rythme d’ouverture des paupières, leur vitesse de clignement, les microsommeils » sont constamment traqués par le dispositif. Et en cas de suspicion, le conducteur est immédiatement averti par une triple alerte : sonore, visuelle et physique via la vibration du bracelet connecté au poignet du conducteur.

Pour l’instant, le produit est davantage destiné à un usage professionnel. Complet, il propose aussi d’autres services comme la cartographie des zones à risques, le suivi d’une flotte de véhicules ainsi qu’une assistance de ponctualité indiquant en temps réel l’avance ou le retard pris sur la route.

Partager cet article

Read Full Story