Aux limites de l’innovation

Spector, l’outil rêvé pour les créatifs

La vie d’un infographiste, d’un designer graphique ou d’un créatif paraît être faite de réflexion, d’idées et parfois de rêverie. Mais c’est aussi une vie de collecte d’informations dans laquelle Spector peut aider.

 

Avoir des idées, et surtout des bonnes, c’est ce qui est demandé tout le temps aux créatifs, infographistes et autres web/mobile designers. Et de plus, il faut que les idées arrivent rapidement pour satisfaire le client externe ou interne. C’est pourquoi ces professionnels sont toujours en alerte et observent le monde pour s’inspirer et engranger des données que leur inconscient va mélanger pour créer des idées.

Si certains travaillent à l’ancienne avec un carnet ou des feuilles, d’autres utilisent les nouvelles technologies : smartphones ou tablettes. Bientôt, certains pourront emmener en promenade créative le Spector.

 

 

Pour le typographe

Le design d’une plaquette, d’un flyer, d’un site web ou d’une application mobile passe évidemment par l’aspect graphique, mais l’utilisation de la bonne typo, de la bonne police de caractère est aussi un travail à ne pas négliger. Si la police n’est pas lisible, le message ne sera pas lu.

Sous l’aspect d’un cylindre avec une partie transparente et d’un bouton sur le dessus, le Spector est capable d’analyser et d’identifier les polices utilisées dans un document placé sous son « œil ». Et l’avantage est que le Spector est intégré dans Adobe Indesign en tant que plug-in ce qui permet de mettre en forme directement le texte d’un document avec la police identifiée antérieurement.

spector 03

Pour le choix des couleurs

Le Spector ne s’arrête pas uniquement à la reconnaissance des polices de caractère, même si c’est un travail déjà important. Son scanner est aussi capable de reconnaître les couleurs. Pour basculer dans ce mode, il suffit de faire tourner la partie supérieure du Spector pour faire apparaître le bon sélecteur. Une fois dans ce mode, la capture des couleurs peut commencer au format CMJN ou RVB.

spector 02

À emporter par tout, tout le temps

Comme énoncé précédemment, le cerveau d’un créatif ne s’arrête jamais, même en balade, chez des amis, en vacances. Pour cela, le Spector peut être emmené partout et il stockera dans sa mémoire les éléments capturés, polices ou couleurs. Ces éléments seront restitués à la connexion à l’ordinateur.

 

Un prototype prometteur

Mais Spector n’est pour le moment qu’à l’état de prototype. Il a été créé par Fiona O’Leary qui a utilisé un mini-PC Arduino pour construire son capteur de polices et de couleurs. Elle espère poursuivre son projet dans les deux ans à venir à l’aide du financement participatif et a déjà des idées pour emmener son projet plus loin comme l’installation temporaire des polices payantes avant un éventuel achat ou encore la personnalisation du Spector. Cela reste donc l’outil rêvé et non l’outil de rêve.

 

Share This Article

Related Topics

Innovation technologique Style de vie

Read This Next

Read Full Story