SidO 2017 : de plus en plus d’objets connectés à découvrir

Pour sa troisième édition, le Showroom de l’Intelligence des Objets (SIdO) retrouve les locaux de la Cité Internationale de Lyon et assoit sa volonté de s’ouvrir aux start-up du monde entier. Reportage.

 

Conférences, networking, showroom… Plus de 250 exposants ont accueilli quelques 6500 professionnels pour leur présenter les dernières solutions IoT, ainsi que leur expertise à travers des tables rondes et des rencontres.

Cette année, le SIdO s’est également tourné vers l’international, comme le détaille Stéphanie Gibert, co-organisatrice du salon, dans un entretien accordé au site objetconnecte.com : « Cela se traduit par l’accueil de conférenciers internationaux lors des grandes plénières du SIdO, avec de vraies têtes d’affiche comme Luc Julia, Vice-Président Innovations pour Samsung Electronics. Ensuite, la Commission européenne se mobilise fortement cette année en faisant intervenir des projets de recherche et une délégation de projets d’entreprises, de startups financées par l’Europe. »

Stéphanie Gibert et Paola Jesson sont les deux co-organisatrices du SIdO.

Le marché de l’IoT toujours en expansion

Depuis quelques années, le nombre des objets connectés est en pleine explosion et ne semble pour l’instant pas se tarir de sitôt ! L’Idate (Institut de l’audiovisuel et des télécommunications en Europe) estime à 15 milliards le nombre d’objets connectés dans le monde en ce début d’année 2017. D’ici 3 ans, en 2020, ce chiffre pourrait être entre 50 et 80 milliards.

Le marché de l’IoT représente une manne non négligeable pour tout professionnel, mais surtout une opportunité sans précédent de concrétiser ses idées et améliorer son quotidien. Le SIdO a pour ambition de créer des rencontres entre professionnels pour rendre compte des multiples enjeux économiques et sociaux de l’arrivée de ces objets.

CARI Electronic
CARI Electronic au SIDO présente ses solutions pour l’IOT

« La mission même du SIdO est de fédérer un écosystème de l’IoT, de sensibiliser et d’évangéliser les entreprises à ces nouveaux enjeux qui leur permettent de transformer leurs modèles en services, de réinventer leur business model et de gagner en compétitivité », ajoute Paola Jesson.

 

Santé, industrie, living : la sainte trinité

Le SIdO réunit donc les entreprises créatrices et les professionnels pour échanger autour de ce marché et des secteurs les plus en vogue. Le domaine de la santé, du living ou de l’industrie sont les trois domaines stratégiques dans l’IoT. Il est perçu comme un très fort vecteur de lien entre l’entreprise et son client, le professionnel de santé et son patient, ou simplement voué à optimiser les petites tâches quotidiennes.

On retrouve par exemple l’entreprise Euveka, spécialiste dans les technologies robotiques liées à la morphologie et au bio-mimétisme. Avec l’aide de mannequins-robots évolutifs et connectés, les designers du monde de la mode, du sport ou du médical pourront ainsi créer des vêtements adaptés à une morphologie précise.

 

 

Côté santé et rythme de vie, on pouvait rencontrer la société Aviitam, qui développe un carnet de santé sécurisé et confidentiel et héberge les données de santé de son possesseur. L’entreprise compte à ce jour quelques 1000 médecins utilisateurs de cette solution pour rester proches de leurs patients. Au SIdO, on découvrait également Projet Joe, un petit robot destiné à aider les enfants asthmatiques à prendre leur traitement de façon autonome, pour le plus grand soulagement des parents.

Partager cet article

Read Full Story