Serre, ruche et potager connectés : l’IoT rime avec « manger bio »

Manger bio, c’est bien mais ça peut aussi être onéreux et ce n’est pas toujours très simple. Et si certaines innovations proposent d’allier l’Internet des objets (IoT) avec la culture de produits bio, pour manger sainement et aussi faire des économies.

 

Manger bio, c’est bon pour la santé et la nature, c’est tendance, mais ça a surtout un coût. Difficile de ne pas débourser une fortune pour peu que l’on soit vigilant sur la provenance des aliments, leurs producteurs et la quantité de traitement chimique qu’ils ont utilisé sur leurs produits.

Et s’il était possible de gérer soi-même une partie ou même la totalité de la provenance de nos aliments ? Mieux, et si nous pouvions les avoir directement au jardin sans pour autant troquer sa vie professionnelle ou son temps libre ? Certaines innovations proposent d’allier l’Internet des objets avec la culture de produits bio, pour manger sainement et aussi faire des économies.

 

La serre connectée Myfood révolutionne le jardin

Aussi utopique que puisse être la philosophie qui motive les créateurs de Myfood, elle a pour mérite de donner naissance à un outil qui ferait rêver n’importe quel possesseur d’un jardin. La serre connectée Myfood est un bijou de technologie qui, alimentée en énergie solaire et pourvue d’un système d’irrigation basée sur l’aquaponie, permet de nourrir une famille de quatre personnes toute l’année. Selon ses concepteurs, une serre de 22 m² à 8000 € peut produire jusqu’à 400 kilos de fruits et légumes par an, 40 kg de poisson, et tout cela pour un temps consacrée minime : moins d’une heure par semaine.

 

Agrémenter sa production d’aromatiques avec Véritable

Pour ceux qui n’auraient pas la chance de posséder un jardin, il est tout de même possible de commencer son humble petite culture de végétaux avec les plantes aromatiques. L’entreprise Véritable propose un potager qui fonctionne en toute autonomie. Ses quatre compartiments permettent de cultiver différentes plantes selon les goûts et les envies. L’irrigation est automatique, et on peut poser son potager n’importe où, puisque l’éclairage LED apporte la lumière suffisante pour les plantes.

Véritable se décline en trois modèles : le Classic à 149€, le Smart qui dispose de la fonction Adapt’light disponible à 189€ et enfin le Smart Copper à 199€.

 

Ajoutez un peu de miel…

Toujours dans le jardin, certains particuliers décident de se lancer dans l’apiculture afin de venir en aide aux abeilles, dont la population en France diminue chaque année. La disparation des abeilles serait un désastre écologique, et les professionnels du secteur l’ont bien compris. Face à ce danger, Bertrand Laurentin fonde le Label Abeille, qui propose à des particuliers de parrainer ou d’investir dans des ruches connectées. Pour 768 € et un abonnement pour recevoir les communications, chacun peu avoir sa propre ruche et disposer des informations nécessaires à son bon fonctionnement comme mesurer la lumière, la température, la masse, l’humidité, la pression atmosphérique ou encore l’orientation. Selon le Label, l’utilisation d’une ruche connectée peut faire chuter de 40% le taux de mortalité des abeilles.

Partager cet article