Aux limites de l’innovation

Sensibiliser aux merveilles de la nature via la RV

by Jason Johnson
Freelance writer and editor

Greg Downing, spécialiste de la photographie computationnelle, capture des sites grandioses en RV, des monuments sculptés dans la roche de Pétra aux murs de granit de Yosémite.

Le photographe Greg Downing pensait qu’il serait judicieux de louer un âne pour grimper jusqu’en haut des falaises étroites menant à la cité en ruines de Pétra. Pour accéder au Monastère, il devait gravir des falaises abruptes jusqu’au parc archéologique jordanien, puis monter encore 850 marches.

Malheureusement, l’âne n’a pas été coopératif.

Il a rué et brait pendant toute l’ascension, menaçant constamment de le faire tomber à terre. Un jeune bédouin devait courir derrière l’animal et le frapper à l’aide d’un bâton pour le faire avancer. Roche après roche, ils ont fini par atteindre la cité rose et rouge, récemment désignée comme l’une des sept nouvelles merveilles du monde.

Deux ânes
Les ânes sont couramment employés pour grimper les falaises abruptes et les marches étroites menant jusqu’à Pétra.

Les structures anciennes de Pétra abritent des milliers de petites demeures et de tombeaux sculptés dans les falaises en grès. Greg Downing s’est rendu sur ce site pour capturer des images du Trésor, un monument richement sculpté. Les fans de films d’aventure y reconnaîtront le lieu qui abritait le Graal dans Indiana Jones et la dernière croisade.

Mais son travail n’avait rien à voir avec des photographies de voyage types. Greg Downing repousse les limites de la photographie. Il capture plusieurs images qu’il rassemble dans des environnements de réalité virtuelle (RV) afin d’inciter le public à protéger la nature.

« En tant qu’artiste, j’ai toujours voulu rendre la photographie tridimensionnelle », déclare Greg Downing, qui a passé les 20 dernières années à voyager vers des destinations éloignées pour son travail. Ses œuvres ont été exposées au Musée américain d’histoire naturelle, au Musée d’art de Cincinnati et au Musée des sciences et de la nature de Denver.

Ses voyages en RV invitent le public à survoler les contreforts de la Cathédrale Notre-Dame de Paris, à descendre dans la faille de San Andreas en Californie et à s’aventurer dans les tubes de lave d’Islande avec la chanteuse Björk.

En créant des photographies immersives, Greg Downing informe et sensibilise le public aux problèmes environnementaux réels. Il s’est fixé pour objectif de montrer le monde sous un nouvel angle.

La technologie des super-héros au service du bien collectif

Le photographe âgé de 45 ans s’efforce de créer des projets qui laisseront une impression durable.

Il pense que la technologie immersive actuelle doit permettre de protéger l’environnement, comme les photographies des montagnes de la Sierra Nevada réalisées par Ansel Admas ont convaincu le Président Roosevelt de fonder le Parc national de Kings Canyon en 1940.

« La photographie a permis de grands changements sociaux », explique-t-il. « J’ai cherché un moyen de me faire entendre en ayant recours à des effets visuels. »

Greg Downing
Greg Downing sillonne le monde pour capturer la nature en RV.

Il n’a pas toujours vu les choses sous cet angle. Pendant des années, il a travaillé à Hollywood. Il réalisait des effets spéciaux pour des films à gros budget comme Spider-Man 3, Je suis une légende et Voyage au centre de la terre 2 : l’île mystérieuse. Après avoir créé beaucoup trop de versions virtuelles de la ville de New York, il en a eu assez de regarder des super-héros démolir son travail.

Avec Eric Hanson, autre expert en effets visuels, il a fondé xRez Studio en 2006. Ils ont rassemblé leurs forces et travaillé sur des projets ayant un impact écologique, en utilisant la photographie panoramique en gigapixels, la modélisation numérique de terrain basée sur LIDAR et le rendu informatique 3D pour aider le National Park Service (NPS) des États-Unis à étudier le problème des éboulements dans le Parc national de Yosémite.

Plus de 70 photographes ont rejoint le projet, capturant plus de 10 000 images pour créer un panorama photographique détaillé aujourd’hui utilisé par les équipes de recherche et de sauvetage du NPS, ainsi que par les géologues pour étudier les éboulements dans la vallée. Imprimée, l’image panoramique de 90 000 pixels de large mesurerait 15 mètres de long.

Fasciné par les grands espaces, Greg Downing a réalisé des photos sphériques d’Antelope Canyon en Arizona, ainsi que des prises de vue du désert du Nouveau Mexique qui ont été intégrées au projet artistique collaboratif Pull of the Moon créé par le dissident chinois Ai Weiwei et l’artiste Navajo Bert Benally.

« Nous avons visité un volcan ensemble l’été dernier », raconte Peter Martin, producteur de RV qui a récemment collaboré avec Greg Downing pour capturer le Musée américain d’art Smithsonian en RV pour Intel.

« Il est très aventureux et n’a pas peur des défis. »

Prendre des photos que le public peut explorer

En ce moment, Greg Downing se concentre surtout sur la RV, mêlant techniques photographiques anciennes et nouvelles technologies.

« Greg est un scientifique de la photographie », explique Rajeev Puran, responsable du développement commercial d’Intel. « Il prend des photos de sites, avec un appareil photo ou un drone, et les transforme en environnements 3D. »

Si Greg Downing est un scientifique, sa science est la photogrammétrie : une technique conçue à l’origine par Leonardo da Vinci, qui applique des mesures aux photos pour créer des images 3D.

Il ne se contente pas de prendre des photos d’un paysage, il mesure également les distances entre les objets. Ensuite, à l’aide d’un ordinateur, il reconstruit consciencieusement tous les éléments, un par un.

Les créations en RV de Greg Downing reproduisent fidèlement la réalité et contribuent à sensibiliser le public à l’importance des problèmes environnementaux. Le mois dernier, Greg Downing a achevé la production d’un documentaire pour PBS sur la fonte des glaciers au Groenland.

Des photographies de touriste à 360 degrés aux explorations en RV

L’intérêt de Greg Downing pour la planète est peut-être né lors de ses premiers voyages sac au dos à travers l’Europe. Quand il avait une vingtaine d’années, il est parti photographier des panoramas à 360 degrés des ruines romaines. Le soir, il faisait la fête sur le toit des hôtels.

Il s’est découvert un penchant pour la prise de vue de petites villages médiévaux dans les Alpes françaises. Son préféré était Bussana Vecchia, qui a été pratiquement détruit par un grand tremblement de terre au 19e siècle. Le toit de l’église du village s’est effondré, mettant au jour les fresques murales.

Ces excursions de jeunesse ont marqué le début de la fascination de Greg Downing pour le monde. Il souhaite maintenant partager ces expériences avec le public en utilisant la RV comme support.

« Je suis chaque fois un peu plus émerveillé par les lieux particuliers que je découvre », conclut-il.

Grâce à la technologie de RV, tout le monde ou presque peut participer à ses aventures incroyables.

Partager cet article

Read Full Story