Les salles d’arcade renaissent grâce à la VR

Autrefois lieu fédérateur pour se mesurer entre amis aux jeux vidéo ou tout simplement se divertir, les salles d’arcade ont perdu de leur superbe dans les années 90 avec la démocratisation des consoles de salon. Elles signent aujourd’hui leur grand retour grâce à la réalité virtuelle.

 

Aujourd’hui, la réalité virtuelle et son matériel encore difficile d’accès pour le grand public poussent quelques passionnés à rouvrir des salles afin de permettre à tous d’expérimenter cette nouvelle technologie. Dans la ville de Rennes, Nicolas Fort et son frère se sont associés avec l’entreprise américaine Omni pour disposer d’un matériel plutôt atypique.

 

L’usage de la VR, une question d’espace

Plusieurs problèmes font que la réalité virtuelle ne parvient pas encore à pénétrer les foyers : l’installation d’un tel matériel requiert un minimum de connaissances techniques, mais également d’un ordinateur puissant.

De manière plus logistique, rares sont aujourd’hui les foyers qui disposent d’un espace de minimum trois m² complètement vide pour se déplacer librement… Cet espace, le salon Virtual Game en proposera prochainement l’accès à Rennes. Encore au stade de “bêta test” jusqu’en septembre, le fondateur de l’établissement espère pouvoir ouvrir son salon prochainement.

Nous sommes partis du constat que la technologie est très chère, et que les producteurs de contenus sont encore frileux sur la VR car cela reste encore un marché de niche. De plus, nous en sommes pas encore au stade où l’expérience VR se partage facilement avec des proches. L’idée de la salle d’arcade vise donc à démocratiser la pratique et l’expérience de la VR, mais aussi du partage de cette expérience“, détaille Nicolas Fort.

 

Les tapis VR de Virtuix Omni, la petite touche d’originalité

Si les salles d’arcade VR sont de plus en plus nombreuses à voir le jour en France, Virtual Game à Rennes sera à ce jour le seul établissement disposant de tapis dédiés. “Notre salon proposera différents types d’expériences en réalité virtuelle, explique Nicolas Fort, des casques seront disponibles dans des espaces de 3m², mais nous aurons également des simulateurs de conduite automobile ainsi que les tapis Virtuix Omni, qui permettent de pouvoir couvrir de longues distances en jeu sans risquer de rencontrer des obstacles dans la vie réelle !”

Harnachés par la taille et munis de chaussures spéciales avec capteurs, les joueurs peuvent en effet marcher et courir dans toutes les directions sans restriction d’espace. Voyant son potentiel d’utilisation Nicolas Fort s’est associé très tôt avec la marque lorsqu’elle cherchait encore des fonds sur Kickstarter. Après quelques mois de retard pour peaufiner l’outil, les voici désormais en test dans différents pays et semblent faire l’unanimité.

Pour se procurer un tel matériel en France aujourd’hui, il faut compter à peu près 15 000 € pour un tapis de réalité virtuelle. Pour la phase de test dans une salle de 30 m², Nicolas Fort a disposé deux de ces machines. “Nous espérons pouvoir en proposer 10 à l’ouverture de notre salon, car nous voulons aussi permettre aux gens d’expérimenter des jeux en multijoueurs en VR, grâce à ces tapis.” Virtual Game, la salle d’arcade Rennaise devrait ouvrir ses portes d’ici la fin de l’année.

Partager cet article

Read Full Story