Éducation

Préparer la rentrée avec un stage de coding

Cet été, vous allez donner des cours de natation à votre enfant pour préparer la rentrée… Et si vous lui donniez aussi des cours de coding ? L’apprentissage du code informatique figure dans les programmes de l’école primaire et du collège. Alors, si vous lui présentiez cette nouvelle matière dans un contexte ludique ?

 

Pourquoi un atelier coding ?

Nous vivons aujourd’hui dans un environnement numérique. La plupart des outils se contrôlent de manière informatique et nous ne connaissons pas encore les métiers de demain. Apprendre à coder permet de se maintenir à niveau au fur et à mesure de l’évolution de la société et de garder ouverte la porte vers le choix de son futur métier. De plus, l’apprentissage du code est une école de logique : on apprend à structurer son raisonnement, à réfléchir par objectifs, par essais… L’expérience prime et se tromper n’est pas un frein, au contraire. Enfin, en codant, on devient acteur et non plus spectateur, on crée au lieu de simplement regarder…

 

Ce qu’on y apprend ?

On apprend à utiliser les langages informatiques simplifiés tels que Scratch ou même Python pour les plus grands. L’objectif est de construire un algorithme et de voir à quoi ça sert : pour simplifier, comprendre que si on donne un ordre dans une situation donnée, cela va entraîner une action précise. Les enfants essaient en général de reproduire un modèle proposé par les animateurs. S’ils ne s’entraînent pas sur des robots, on leur propose de réaliser leur premier jeu vidéo.

Pour débuter sur les logiciels, pas besoin de savoir lire, encore moins de savoir programmer. Scratch, par exemple, un des logiciel phare aujourd’hui pour s’initier au code dès 6-7 ans, utilise un langage graphique. Il suffit de faire glisser et de déposer des icônes sur une ligne qui sert de « timeline ». Les fonctions de base sont rangées dans des menus : mouvement (aller à, tourner de x degrés…), apparence (montrer, cacher…), sons, événements (quand la touche espace est pressée…), opérateurs (+, -, =…), contrôle (répéter x fois, attendre x secondes…) …

Au passage, les animateurs peuvent aussi se transformer en professeurs de mathématiques pour quelques révisions : qu’est qu’une moitié, à quel angle correspond ce déplacement, quels abscisses et ordonnées permettent de placer un personnage à tel endroit de l’écran…

A la fin de l’atelier, les enfants repartent avec un lien vers leurs premières réalisations et, pour la plupart, l’envie d’aller un peu plus loin….

Où s’initier ?

Renseignez-vous auprès de votre mairie : de nombreuses associations réalisent des initiations au coding. Vérifiez également s’il n’y a pas un Coding Goûter organisé près de chez vous.

Vous pouvez également faire appel à des sociétés spécialisées telles que :

Magic Makers qui propose des ateliers pour les enfants de 8 à 14 ans en Ile de France. Apprendre en créant, tel est le credo de cette société qui, entre autres, propose aux enfants et aux adolescents de créer leur robot grâce à une imprimante 3D, qu’ils pourront ensuite programmer. Magic Makers dispose de 15 centres à Paris, en région parisienne et en province. La société propose des stages pendant les vacances mais aussi des ateliers découvertes et des ateliers hebdomadaires.

 

Tech Kids Academy qui organise des stages et des ateliers à la carte pour apprendre les bases du coding ou des objets connectés : ateliers Scratch, Python ou Arduino pour les 7-17 ans. Deux centres sont ouverts à Paris et à Saint-Germain-en-Laye. En partenariat avec Samsung, la société a lancé un MOOC (Massive Open Online Course), Le Campus Junior, destiné à accompagner les jeunes dans l’apprentissage de la programmation. Ce sont des ateliers en ligne gratuits et des contenus ludo-pédagogiques en français, adaptés pour les enfants de 7-13 ans.

 

La start-up Cood qui propose une plateforme d’initiation aux bases du codage pour les 4-17 ans. Pensée pour être attractive et ludique, elle propose différents ateliers sur le monde numérique au sens large tels que la gestion de l’identité numérique, la sécurité sur Internet ou la programmation informatique sous forme de jeux. La méthode est basée sur une technologie d’adaptive learning qui permet de personnaliser les expériences numériques pour chaque enfant. Des ateliers en présentiel sont prévus à court ou moyens termes.

Nathalie Bloch-Sitbon

Partager cet article

Read Full Story