Plus de Sécurité pour plus de cloud

D’après le nouveau rapport « Building Trust in a Cloudy Sky », d’Intel Security, les responsables informatiques sont inquiets quant à la sécurité du cloud, qu’il soit privé ou public.

 

Tout le monde aujourd’hui utilise le cloud. Pour travailler, se divertir, s’organiser ou juste communiquer, tout se passe dans les nuages. Il existe même des ordinateurs 100% cloud (Shadow PC). Pourtant la sécurité est toujours un frein au développement des services dans le cloud d’après l’étude « Building Trust in a Cloudy Sky *», publiée par Intel Security.

 

L’étude indique que :

  • 40 % des services Cloud de l’entreprise sont adoptés sans la consultation des départements IT.
  • 49 % des professionnels ont ralenti l’adoption du Cloud dans leur entreprise en raison d’un manque de compétences pour en administrer la sécurité (47 % en France).
  • 65 % d’entre eux pensent que le Shadow IT est néfaste à la sécurisation et à la sécurité du Cloud (60 % en France).
  • 52 % indiquent qu’une infection par malware peut être suivie dans une application Cloud (53 % en France).
  • 62 % des professionnels stockent les informations sensibles de leurs clients directement dans le Cloud public (61 % en France).

 

Pour autant, la confiance dans le cloud s’améliore, notamment grâce à des experts qualifiés et grâce aux promesses d’économies offertes par le nuage. La migration dans le cloud s’impose ainsi de plus en plus facilement. « Le désir de migrer rapidement vers une stratégie de Cloud s’inscrit de manière significative dans les calendriers des entreprises », souligne Fabien Rech, directeur général Intel Security France. « De manière générale, il faut environ 15 mois aux RSSI pour réaliser que leur budget IT de l’année à venir sera consacré à 80 % au Cloud. »

D’après l’étude, aujourd’hui plus de 62 % des entreprises mondiales interrogées affirment stocker les données sensibles de leurs clients dans le cloud, et 61 % en France.

 

 

*Méthodologie du rapport « Building Trust in a Cloudy Sky » : Intel Security a interrogé 2 000 professionnels de la sécurité IT au cours du dernier trimestre 2016, issus des TPE, PME et grandes entreprises du high-tech international.

 

Cécile Dard

Partager cet article

Read Full Story