Aux limites de l’innovation

O Phone, un téléphone imprimé en 3D

O phone

S’il est des personnes qui ne peuvent plus vivre sans leur smartphone et qui ont besoin d’être connectées toute la journée à Internet, au mail et aux réseaux sociaux pour partager tout et rien, il en est d’autres qui ne se servent de leur téléphone portable que pour téléphoner. C’est même la fonction originelle d’un téléphone portable. Ceux-ci n’ont donc que faire des Samsung Galaxy, Apple iPhone ou Huawei Mate trop évolués pour leurs besoins.

 

Ces personnes qui ont un usage unique de leur téléphone peuvent tout de même se tourner vers les grandes marques connues pour trouver des téléphones abordables, mais ces derniers sont presque toujours accompagnés de fonctions supplémentaires qui grèvent tant la simplicité d’utilisation que l’autonomie.

O phone

C’est en partant de ce constat que le designer Marko Lazić, fondateur du studio de design Serbe Alter Ego Architechs, a pensé à son projet O Phone.

 

Simplicité

 

L’O Phone a la taille d’une carte de crédit ce qui lui permet d’être facilement transportable. Il n’est pas aussi plat qu’une carte de crédit, car il embarque tout de même l’électronique nécessaire au fonctionnement du téléphone et la batterie. Dans son concept, cette dernière ne devrait pas être trop sollicitée, car l’O Phone aurait un écran de type encre électronique comme celui, par exemple, utilisé par la liseuse Kindle d’Amazon. Bien sûr cet écran serait tactile et les seuls boutons permettraient de gérer le volume.

 

O phone

L’écran affiche une interface graphique, comme peuvent le faire les smartphones évolués, qui se modifie selon les fonctions. Mais Marko Lazić a pensé aux utilisateurs de tous les âges et tous les pays, car l’interface de navigation n’utilise aucune lettre, que des chiffres et des icônes. Ainsi, même un sénior pourra la prendre en main très facilement tout comme un enfant en cas d’urgence. L’O Phone est donc un téléphone universel.

 

SMS et horloge

 

Outre la téléphonie, il y a tout de même certaines fonctions supplémentaires, mais très limitées. L’envoi et la réception de message textuel sont prévus ainsi que des fonctions liées à l’horloge (réveil, chronomètre, etc.). Et rien d’autre !

 

Et pour réduire drastiquement le coût de fabrication, Marko Lazić pense utiliser l’impression 3D. Cette méthode de fabrication, très en vogue en ce moment, pourrait permettre d’inclure un peu de personnalisation.

Partager cet article

Thèmes associés

Innovation technologique Style de vie

Lire ensuite

Read Full Story