Aux limites de l’innovation

Nevermind, le jeu vidéo qui joue avec votre rythme cardiaque

Nevermind s’oriente donc vers une atmosphère horrifique, où le joueur incarne un « neuroprober », un physicien qui explore le subconscient de patients ayant subi un trauma, et dont les traitements traditionnels ne sont guère efficaces.

Nevermind

Chaque niveau du jeu s’articule comme une énigme, un puzzle à résoudre. Tout se déroule dans le subconscient torturé des patients, que le joueur doit explorer pour récupérer des souvenirs de l’événement à l’origine du trauma, représentés par des photographies. Si, au fur et à mesure de l’avancée dans cet univers angoissant et glauque, le rythme cardiaque du joueur s’accélère, la difficulté du jeu s’intensifie. Si au contraire le joueur parvient à garder ou reprendre son calme, le jeu adoptera une difficulté plus abordable. Chaque fois que le joueur connait une période de stress, la pièce dans laquelle il se situe commence à se remplir de lait. S’il ne parvient pas à se calmer, le niveau augmentera jusqu’à la noyade.

 

 

Des capteurs Intel RealSense dernier cri

Pour évaluer le rythme cardiaque du joueur, Nevermind utilise un capteur analysant en temps réel le pouls du joueur, et détecte ainsi le niveau de stress de celui-ci durant la partie. Plus il varie, plus le jeu adapte son gameplay en conséquence. Le studio derrière le jeu, Flying Mollusk, utilise la technologie RealSense d’Intel pour ses capteurs cardiaques. Elle permet notamment de ne pas avoir à obligatoirement s’accrocher un cardiofréquencemètre sur le torse ou le poignet (même si c’est également possible), mais plutôt d’utiliser une caméra 3D mesurant les battements du cœur. Petit à petit, la liste des capteurs compatibles avec Nevermind s’allonge, le studio prévoit d’ailleurs d’adapter son jeu avec le prochain capteur dernier cri d’Intel et Razer, une caméra standalone périphérique prévue pour début 2016. Nevermind est également parfaitement jouable sans capteur.

Nevermind

La peur, une solution thérapeutique ?

Nevermind a été en partie développé pour aider les joueurs à prendre conscience de leur niveau de stress, de peur ou d’anxiété et à pratiquer un travail de gestion de ces sentiments. Les développeurs du jeu ont également pris conscience du potentiel thérapeutique de cette démarche. L’équipe est actuellement en relation avec des chercheurs et des experts de la santé et du comportement, qui envisagent des essais cliniques du jeu sur des patients souffrant de troubles légers ou graves en rapport avec le stress, l’anxiété ou le stress post-traumatique.

 

Une version beta du jeu est d’ores et déjà disponible en accès anticipé sur la plateforme Steam pour Mac et PC. La sortie du jeu est pour l’instant prévue pour automne 2015 sur Windows, Mac, Xbox One et Oculus Rift.

Partager cet article

Thèmes associés

Jeux vidéo

Lire ensuite

Read Full Story