Aux limites de l’innovation

MWC 2016 : Le monde à grande vitesse

Comme tous les ans, les principaux acteurs du secteur de la mobilité étaient présents au Mobile World Congress (MWC) de Barcelone afin d’y dévoiler leurs produits à venir. Certains ont regretté la disparition (ou presque) des tablettes Android dont aucune nouveauté n’est apparue, ou encore des objets connectés bien présents, mais moins que l’on pouvait s’y attendre. Malgré cela, il y a eu de très bonnes choses, à commencer par l’annonce de la future 5G et le développement de l’Internet des Objets (IoT).

 

En route pour la 5G

Intel a profité du MWC pour présenter de nouveaux partenariats et produits qui posent les bases des futurs réseaux sans fil 5G intelligents, rapides et efficaces. Équipements sportifs connectés, drones anti-collision, véhicules autonomes, villes intelligentes, les objets connectés entre eux, aux utilisateurs et au cloud font peser des exigences sans précédent sur les réseaux sans fil : « Les milliards d’équipements connectés, de services personnalisés et d’applications cloud nécessitent l’émergence de réseaux plus puissants et mieux adaptés, selon Aicha Evans, vice-présidente d’Intel et directrice générale de l’Intel Communication and Devices Group. Le passage à la 5G concerne à la fois l’informatique et les communications, et constitue une transformation majeure pour l’industrie. Il est essentiel de poser dès maintenant les fondations des futurs réseaux 5G pour rendre possible, à termes, des expériences informatiques inédites. »

MWC-trial-platform-1

Ainsi Intel a présenté des plateformes et des collaborations pour développer des solutions prototypes qui accélèrent le développement de la 5G. La plateforme d’essai 5G d’Intel est une solution de développement haute-performance, qui permet une intégration et un test plus rapide des équipements 5G et des points d’accès sans fil. Intel travaille actuellement avec des opérateurs du monde entier pour le développement, le prototypage et le test de cette nouvelle plateforme d’essai.

 

Objets connectés et réalité virtuelle

L’autre secteur d’avenir – plus ou moins immédiat – est la réalité virtuelle qui préoccupe la majorité des intervenants du secteur. De la plus ludique (comme les jeux vidéo) à la plus pratique (en usage professionnel comme sur un chantier), la réalité virtuelle était sur toutes les lèvres. Ainsi le casque HTC Vive a particulièrement impressionné, même si la concurrence incarnée par Gear VR ou l’Oculus Rift reste d’actualité. Mais les démonstrations du HTC au cours du MWC ont mis tout le monde d’accord, même si Samsung a marqué des points lors d’une conférence de presse où tous les journalistes étaient équipés de casques VR. « La réalité virtuelle sera la plateforme sociale par excellence » affirma Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, durant la conférence, confirmant l’intérêt du réseau social pour la chose et son envie de développer des contenus dédiés ou adaptés, après avoir initié l’exploitation de vidéos 360°. (Lire l’article : La réalité virtuelle devient sociale ?)

Conférence Samsung lors du MWC 2016. Arrivée discrète de Mark Zuckerberg, patron de Facebook.
Conférence Samsung lors du MWC 2016. Arrivée discrète de Mark Zuckerberg, patron de Facebook.

Enfin les objets connectés même si en retrait contrairement aux attentes, ont adopté des formes plus ou moins surprenantes, pour des usages qui peuvent l’être tout autant : la société britannique FlexEnable présentait un prototype de bracelet à écran pliable ; ZTE dévoilait ses bagues, bracelets et colliers connectés, équipés de capteurs de mouvements et de fonctions utiles (signal de détresse, déclencheur de l’APN de votre smartphone…) ; la nouvelle Oral-B Genius, brosse à dent électrique intelligente qui, associée à une application dédiée, rend le brossage plus ludique et efficace ; ou encore Nurogo qui transforme votre smartphone en microscope avec un zoom x400.

Parmi les autres annonces, l’automobile et le transport profitent de ces révolutions à venir, comme cette plateforme de communication sans fil pour les applications automobiles capable de supporter des fonctions de sécurité avancées comme le firewall ou l’inspection de paquets. Enfin les applications de machine à machine n’étaient pas oubliées, offrant une connectivité dans de nombreux cas d’utilisation de l’Internet des Objets, comme la sécurité, les mesures, le suivi ou l’automatisation industrielle.

FlexEnable
Prototype de bracelet à écran pliable de la société FlexEnable .

Cette année, le Mobile World Congress fut un salon entre deux époques : d’un côté la fin de l’ère des tablettes et autres montres connectées toutes puissantes, de l’autre l’avènement de l’Internet des Objets propulsé par des connexions toujours plus rapides et efficace. Bien sûr les tablettes et autres 2-en-1 ne sont pas abandonnés – loin de là – mais le MWC est historiquement dédié à la mobilité, et dans ce domaine c’est bien l’IoT, dans son application la plus large, qui était mise en avant.

Partager cet article

Thèmes associés

Style de vie

Lire ensuite

Read Full Story