Quand le monde de l’enseignement adopte le numérique

La révolution technologique, en constante évolution, atteint tous les domaines dont celui de l’enseignement. MOOC, apprentissage interactif, jeux vidéo… Petit à petit le numérique s’installe dans les usages de l’éducation, un domaine qui touche une très grande partie de la société.

 

Un plus grand accès aux connaissances…

Les outils numériques consacrés à l’éducation ont pour vocation de rendre des contenus difficilement accessibles désormais disponibles à tous. Mais le problème se pose au niveau de l’accès au matériel et aux plates-formes qui portent ces innovations. Tous les établissements ne disposent pas d’ordinateurs derniers cri, de rétroprojecteurs, ou de réseau wifi en adéquation avec les usages attendus du numérique.

À Nantes, le collège Rutigliano est un modèle pour quiconque rêve d’un établissement à la pointe de la technologie : imprimante 3D, tablettes hybrides… Le collège s’est équipé d’un matériel de pointe pour permettre aux élèves handicapés qu’il accueille de pouvoir travailler avec les mêmes chances que leurs camarades valides.

Tablettes, ordinateurs, rétroprojecteurs, les établissements s’équipent en numérique

… Mais à quel prix ?

 

Le budget de cette initiative ? Cinq millions d’euros par an, soit 98 € par collégien. “Un gros budget, concède Philippe Grosvalet, président du Département Loire-Atlantique. Depuis notre premier plan numérique, en 2000, nous équipons les collèges publics et privés de Loire-Atlantique. Tous les cinq ans, le matériel numérique est renouvelé dans chaque établissement.”

Le monde du numérique est un secteur où l’innovation est en perpétuel mouvement. Pour rester à la page des nouveaux usages, la ville de Nantes prévoit d’ouvrir un laboratoire numérique en septembre 2018. Ce laboratoire a pour ambition de garantir aux professeurs et aux élèves une formation sur de nouveaux outils.

Il faudra aussi que ce labo vive sur le temps hors scolaire, complète Philippe Grosvalet, avec par exemple des associations. Si on a une demande de parents d’élèves, pourquoi pas. Je pense également aux personnes en difficulté sociale. À l’heure de la dématérialisation, c’est bien d’avoir un lieu où les gens puissent se former gratuitement.”

Pour continuer à être efficaces, professeurs et élèves peuvent se mettre à jour gratuitement dans les laboratoire numériques

 

Réviser les maths en jeu

Le jeu vidéo peut-il être un medium dédié à l’éducation ? Pour certains professeurs, c’est déjà le cas. Des enseignants de technologie ou encore d’Histoire-géographie font parfois appel à des jeux comme Minecraft, Kerbal Space Program ou encore Assassin’s Creed pour illustrer certains pans de leur programme.

 

 

Kerbal Space Program est un simulateur de vol spatial dans lequel le joueur construit ses propres fusées, avion ou satellite artificiel pour les envoyer dans l’espace. Le jeu a pour notoriété d’être très réaliste dans les étapes de ses missions et très dense dans son contenu.

 

Dans l’enseignement et spécifiquement pour les maths, l’approche pédagogique est d’enseigner d’abord la théorie pour ensuite passer à la pratique, explique Stéphane Cloâtre, enseignement de technologie. Jouer à un jeu comme Kerbal Space Program permet aux élèves de se mettre dans une configuration d’expérience concrète. Ils ne vont pas forcément comprendre tout ce qu’il s’est passé au premier abord. Toutefois, quand ils aborderont des sujets mathématiques, ils pourront les rattacher à une expérience et mieux les comprendre grâce à ce vécu.

Partager cet article

Read Full Story