Moddeurs écologiques : les PC sur mesure peuvent-ils réduire les déchets électroniques ?

Le modding de PC devient éco-responsable : les constructeurs d’appareils sur mesure incitent les consommateurs à acheter des œuvres d’art technologiques plutôt que de l’électronique jetable.

Le son des briques de LEGO s’imbriquant les unes dans les autres n’est plus qu’un bruit blanc pour le constructeur de PC Mike Schropp, qui utilise des milliers de pièces en plastique pour le boîtier de ses PC sur mesure respectueux de l’environnement.

Ses ordinateurs sur mesure sont conçus pour évoluer, éliminant ainsi le problème de la courte durée de vie des appareils électroniques. En proposant des PC sur mesure et évolutifs, il espère changer la mentalité des consommateurs en les incitant à renoncer au coup de cœur à court terme pour privilégier la propriété à long terme.

« Le cycle du marché des PC de bureau est presque toujours le même : les consommateurs achètent un boîtier en métal noir, s’en débarrassent malheureusement après quelques temps, puis en achètent un autre », explique Mike Schropp. « Cela participe à la production massive de déchets et a un impact monumental sur l’environnement. »

Micro LEGO Computer Modding éco-responsable
Le Micro LEGO Computer sur mesure conçu par Mike Schropp peut être étendu en ajoutant des modules complémentaires en briques LEGO. Image reproduite avec l’aimable autorisation de Mike Schropp.

Il n’est pas le seul à œuvrer pour que les achats de PC aient moins d’impact sur l’environnement. Les « green modders » conçoivent des PC artisanaux sur mesure qui, espèrent-ils, inciteront les consommateurs à les conserver durablement. Les créations comme les PC LEGO de Mike Schropp et le Volta V artisanal durable avec son boîtier en bois sont conçues pour dissuader les consommateurs de se séparer de ces œuvres d’art technologiques.

Réduire, réutiliser et recycler

La transition vers une consommation responsable des technologies tombe à point. Selon l’Université des Nations Unies, les déchets électroniques ont atteint près de 41,8 millions de tonnes en 2014.

Le modding durable s’inscrit dans le cadre d’un effort plus vaste pour réduire le gaspillage des appareils électroniques. En 2007, Sony a mis en œuvre un programme de recyclage des déchets électroniques basé sur la récupération. Puis, en 2011, Sprint et Dell se sont associés à l’Agence américaine pour la protection de l’environnement (EPA) afin de promouvoir le recyclage et le don d’appareils électroniques.

En 2012, l’EPA a lancé le Sustainable Materials Management Electronics Challenge pour encourager plus de fabricants et de détaillants de produits électroniques à utiliser les services des spécialistes agréés du recyclage et de la réparation d’appareils électroniques. En 2016, les participants à ce programme ont collecté plus de 256 822 tonnes d’appareils électroniques. Un tel volume de recyclage équivaut à générer l’électricité requise par plus de 90 000 foyers américains en un an.

Œuvres d’art technologiques

Le principal défi des green modders consiste à changer la perception des PC respectueux de l’environnement par les consommateurs. Jeffrey Stephenson, alias Slipperyskip, constructeur de PC artisanaux, pense qu’il est possible de dissuader les clients de prendre part au gaspillage en leur démontrant que les ordinateurs peuvent être des objets design. Il est vrai que ses conceptions artisanales de style années 50 ne dépareillent pas au milieu de son salon à la décoration artistique.

Jeffrey Stephenson Modding éco-responsable
Les PC sur mesure conçus par Jeffrey Stephenson sont de véritables œuvres d’art qui s’intègrent parfaitement dans votre décoration intérieure. Image reproduite avec l’aimable autorisation de Jeffrey Stephenson.

Jeffrey Stephenson croit fermement que les PC doivent se fondre dans le décor d’une pièce et a donc renoncé aux appareils électroniques peu gracieux, comme les PC produits en série intégrant plastique, acier ou voyants à LED.

Ty Underwood, l’un des concepteurs du Volta V, pense également que le design durable doit être agréable à regarder. Lui et son équipe ont choisi d’utiliser des matériaux naturels qui s’embellissent au fil des ans.

« Avec le temps, la couleur et le caractère d’un meuble en bois de qualité s’affirment », explique Ty Underwood. « La durabilité implique de créer un objet que l’utilisateur voudra conserver, en éliminant tout effet ‘d’obsolescence perçue’. »

L’équipe Volta V basée à Greenville, en Caroline du Sud, s’est lancée dans un minutieux travail de prototypage pour identifier les matériaux les plus respectueux de l’environnement. Le bois devait non seulement être beau, mais aussi provenir d’une source durable, être capable de résister à l’usinage CNC de précision et de supporter la chaleur générée par le matériel. Après avoir testé le bois de noyer, de bambou, de cerisier, de caryer, de frêne, de chêne et quelques autres, Volta V a opté pour un bois issu des plantations de forêts durables aux États-Unis.

Résultat ? « Le Volta V ne paraîtra jamais ringard ou ennuyeux face aux nouveaux modèles d’ordinateurs, car son design est et restera exceptionnel », indique Ty Underwood.

Moddeurs écologiques : boîtier de PC en bois
Le châssis du Volta V est constitué de bois travaillé à la main provenant de forêts durables aux États-Unis. Image reproduite avec l’aimable autorisation de Volta V.

Utiliser du matériel respectueux de l’environnement implique également de ne recourir qu’aux produits sans minéraux de conflit. Ty Underwood utilise des microprocesseurs Intel, qui proviennent de mines « sans minéraux de conflit » du Congo oriental garantissant des conditions de travail sécurisées pour les mineurs.

Améliorer au lieu de remplacer

Pour attirer les acheteurs, les green modders mettent également en avant l’évolutivité des PC. Les conceptions LEGO de Mike Schropp sont davantage axées sur la longévité du matériel que sur les matériaux artisanaux. En privilégiant l’évolutivité, les acheteurs diminuent la quantité de déchets envoyés dans les décharges.

Selon Mike Schropp, l’évolutivité encourage les clients à investir dans les réparations plutôt que de se débarrasser d’appareils obsolètes. Avec ses PC LEGO empreints de nostalgie, il invite les consommateurs à se replonger dans l’enfance, lorsque la seule limite à la création était l’imagination. Ses conceptions ouvertes permettent selon lui d’effectuer toutes sortes d’adaptations.

Les green modders ont beau avoir des approches différentes, ils sont d’accord sur un point essentiel : en matière de PC respectueux de l’environnement, les consommateurs ne doivent pas avoir à renoncer aux performances au profit de la durabilité. Le matériel produit doit être de qualité supérieure et durable.

Ty Underwood admet que l’utilisation de composants de qualité supérieure dans son châssis artisanal permet d’étendre la durée de vie du Volta V. Ce petit investissement initial garantit des performances; des fonctionnalités et une longévité durables.

Modding éco-responsable : à l'intérieur d'un PC personnalisé
L’utilisation de composants de qualité supérieure garantit la longévité des PC sur mesure. Image reproduite avec l’aimable autorisation de Volta V.

En prônant l’évolutivité et l’esthétique, les green modders font sortir les PC du cadre des articles produits en série. Ils proposent des PC artisanaux et sur mesure qui, espèrent-ils, créeront un lien plus affectif entre les clients et leurs ordinateurs.

« Plus les clients se sentent concernés par la création et la maintenance des objets qui les entourent, plus ils s’investissent personnellement dans la construction d’un avenir meilleur pour notre planète et ses habitants », conclut Ty Underwood.

Partager cet article