Microsoft Surface Studio : un PC tactile dédié aux créatifs

Surface Studio est le nouvel ordinateur tout-en-un signé Microsoft. Avec écran tactile et quelques autres spécificités, il devrait séduire les créatifs ! Voyons les premières réactions d’un styliste, d’un designer de bijoux et d’une designer mode.

 

Retrouver les sensations du dessin et même de l’aquarelle

Le Surface Studio est particulièrement design avec son écran 28 pouces ultra fin (12,5 mm), épuré et aux finitions soignées. Au niveau de la résolution, Microsoft va plus loin que la 4K en proposant un rapport de 4500 x 3000 pixels. Les composants ont été logés dans la base de l’ordinateur pour garder la finesse de l’ensemble. Le PC peut s’incliner jusqu’à 20 degrés, ce qui permet aux créatifs de dessiner directement au stylet sur l’écran, comme ils le feraient sur une table à dessin. Les charnières qui permettent d’incliner l’écran se manipulent très facilement même avec un seul doigt, sans que l’on sente le poids de la machine qui pèse tout de même dix kilos dont cinq pour l’écran !

L’appareil garde bien la position choisie même si on s’appuie dessus et l’écran reconnaît la main pour ne pas faire de traces inopportunes sur le travail en cours. « Je retrouve le plaisir de dessiner tout en supprimant la gestion du média papier », explique Florian Denicourt, styliste free-lance en chaussures et maroquinerie. « Je retrouve les sensations, le plaisir et même la gestuelle du papier mais avec l’efficacité du numérique : pouvoir améliorer, nettoyer l’image, revenir n’importe où en arrière même plusieurs jours après, transmettre les projets d’un geste, annoter sans défigurer… ».

Florian Denicourt, styliste free-lance en chaussures et maroquinerie

 

Booster la rapidité au service de la créativité

Puissant, l’ordinateur fonctionne avec un processeur Intel quadricœur i5 ou i7, selon la configuration choisie, de 6e génération. S’ajoutent une carte graphique puissante et 1 ou 2 To de disque dur doublé de 64 ou 128 Go en SSD pour le stockage. En termes de mémoire RAM, le choix porte sur 8, 16 ou 32 Go, selon la configuration. Julien Urie, senior designer pour les bijoux Swarovski, apprécie particulièrement la gestion de la 3D : « La puissance de l’ordinateur permet de gagner beaucoup de temps. Il n’y a aucune latence et on raccourcit les étapes pour la conception et la validation », souligne-t-il. « Je retrouve les codes et les techniques de l’aquarelle, je peux même faire les fondus que je faisais sur le papier juste avec mon doigt. Je n’utilise plus du tout le clavier ni la souris. Mais c’est surtout de pouvoir accéder directement à toutes les étapes jusqu’au rendu final qui me bluffe : je peux visualiser directement le bijou créé sous tous ses angles ».

Julien Urie, senior designer pour les bijoux Swarovski

Un assistant dans son atelier

Enfin, on peut ajouter un bien ingénieux accessoire, le Surface Dial, une molette Bluetooth qui, posée directement sur l’écran, permet d’accéder à des menus contextuels. Un clic et un tour de molette et on peut choisir toutes les nuances de la palette de couleurs, tourner sa feuille pour suivre le mouvement naturel de la main ou zoomer sur le détail que l’on veut améliorer. « Je suis sans cesse à la recherche de l’innovation, de nouveaux procédés, de nouvelles matières… », commente Elisabeth de Senneville, designer mode. « Le Surface Studio et le Surface Dial sont très intuitifs, on peut les utiliser comme un véritable assistant que l’on aurait dans son atelier pour aider à la productivité, au-delà de la créativité ».

Elisabeth de Senneville, designer mode

Microsoft lancera en France avant la fin de l’année le Surface Studio. Présenté en octobre dernier, il est déjà commercialisé aux Etats-Unis au prix de 3 000 à 4 200$ selon la configuration.

 

Nathalie Bloch-Sitbon

Partager cet article