Aux limites de l’innovation

Les wearable au service de la santé

Chaque jour des sociétés proposent, à leur échelle, des solutions intelligentes pour une vie plus saine : applications santé, bracelets connectées… Certains wearable font plus que d’inciter les utilisateurs à garder la forme. La nouvelle montre connectée d’Intel propose un réel suivi pour les patients atteints de la maladie incurable de Huntington.

 

Quand la technologie se met au service de la santé

 

Sans grande surprise, les géants du numérique rêvent d’un monde sans virus… y compris ceux qui touchent les humains. Cette semaine, Mark Zuckerberg et sa femme Priscilla Chan ont annoncé qu’ils verseront trois milliards de dollars sur dix ans pour contribuer à lutter contre les maladies. Le couple voit grand : en misant sur l’avancée de la recherche et sur une prévention intelligente et connectée, il espère voir disparaître l’ensemble des maladies humaines avant la fin du siècle.

Une chose est sûre : en finançant la recherche et en proposant des solutions innovantes, le monde de la technologie s’engage aujourd’hui plus que jamais pour lutter contre les maladies : des entreprises comme Apple, Samsung ou Google développent de nouvelles applications pour repenser les objets connectés du point de vue de la santé.

Google s'est associé avec le groupe pharmaceutique Novartis pour créer une lentille de contact connectée qui permet, grâce à un capteur, de surveiller le taux de glucose dans le sang chez les patients diabétiques.
Google s’est associé avec le groupe pharmaceutique Novartis pour créer une lentille de contact connectée qui permet, grâce à un capteur, de surveiller le taux de glucose dans le sang chez les patients diabétiques.

 

La solution connectée s’impose particulièrement pour les patients atteints de maladies contre lesquelles il n’existe aucun traitement. Par le biais d’objets connectés qui analysent l’état de santé 24h/24, le patient peut se tenir au courant et effectuer les bons gestes au bon moment. Récemment, Intel s’est associé avec Teva Pharmaceutical Industries pour créer un bracelet capable de surveiller les patients atteints de la maladie de Huntington.

 

La maladie de Huntington, c’est quoi ?

Cette maladie, souvent méconnue, touche pourtant 6 000 personnes en France. À l’origine d’une anomalie génétique, elle entraîne une dégénérescence des neurones qui se traduit par des troubles moteurs, cognitifs et psychiatriques. Les patients atteints de la maladie de Huntington développent, en général à l’âge adulte, des symptômes comme la perte d’équilibre, des mouvements incontrôlables, une perte de mémoire ainsi que des troubles émotionnels et psychologiques qui peuvent être confondus avec une schizophrénie.

 

TEVA neurologie
La maladie est héréditaire : une personne dont l’un des parents est affecté a 50 % de chance de porter le gène. Certaines personnes sont donc conscientes d’être atteintes, tout en ne ressentant pas encore les symptômes de la maladie, ce qui entraîne un stress très lourd à vivre au quotidien.

Les traitements existants sont uniquement d’ordre symptomatiques. Il y a quelques années, des greffes de neurones se sont montrées inefficaces pour combattre la maladie. Si certains traitements pour ralentir son évolution sont actuellement à l’étude, il n’existe à ce jour aucune solution pour les patients atteints : le décès de la personne atteinte survient en général une vingtaine d’années après l’apparition des premiers symptômes.

 

Intel collabore avec Teva pour un suivi connecté des patients

La collaboration inédite d’Intel avec Teva permettra aux patients de bénéficier d’un suivi complet en temps réel. Sous la forme d’une montre connectée associée à une application smartphone, ce wearable permettra de mesurer le moindre mouvement ainsi que l’état général du malade.

Les données sont complexes à analyser : elles nécessitent le développement d’un algorithme d’apprentissage automatique qui permettrait aux chercheurs d’accéder rapidement aux résultats et aux industries pharmaceutiques de progresser vers l’élaboration d’un traitement efficace.

Les résultats seront transférés vers une plateforme Cloud développée par Intel sur le modèle du logiciel open-source Trusted Analytics Platform. Les symptômes seront ainsi interprétés en temps réel en fonction des données enregistrées et permettront d’évaluer la gravité des troubles.

Cette récolte de données est plus précise qu’une consultation chez le médecin et s’avère précieuse pour suivre l’avancée de la maladie, dont on ignore encore les causes de déclenchement.

« Le but de ce projet est de fournir des données objectives en continu sur l’impact de la maladie de Huntington sur le patient et, par extension, une compréhension claire de l’impact des traitements existants sur la qualité de vie des patients » précise Michael Hayden, président de Teva.

Share This Article

Related Topics

Innovation technologique Santé

Read This Next

Read Full Story