Aux limites de l’innovation

Les smartphones et tablettes feront-ils les cinéastes de demain ?

Apple a dévoilé dimanche, lors de la 87e cérémonie des Oscars, une vidéo vantant les mérites de l’iPad et sa capacité à filmer, se payant Martin Scorsese à la narration qui dicte des sentences concernant la créativité et son absence de limites. « Make a film with iPad » (« Faire un film avec un iPad ») met en scène des étudiants de la County High School for the Arts de Los Angeles en train de réaliser leur propre film avec une tablette. Apple met en avant un changement considérable en matière de cinématographie : celui qui l’amène des professionnels de la réalisation au commun des mortels qui possède un smartphone ou une tablette.

 

Tangerine, le film tourné avec 3 smartphones

Tangerine, un film indépendant et entièrement réalisé avec un iPhone 5S
Tangerine, un film indépendant et entièrement réalisé avec un iPhone 5S

Ce qui n’est pas sans rappeler la prouesse de Tangerine, un film indépendant et entièrement réalisé avec… un iPhone 5S. Trois, pour être exact. Présenté au Sundance Festival, le film a étonné par sa qualité. Sean Baker, le réalisateur, a eu recours à quelques outils en plus de ses smartphones à 550 $ : des objectifs additionnels à celui de l’iPhone (des prototypes Moondog Labs), un stabilisateur pour éviter que l’image ne tremble, et une application à moins de 8 € : FiLMiC Pro, qui lui a permis de contrôler manuellement l’ouverture et la longueur focale, et de régler la balance des blancs et la température de couleur.

 

Tangerine, un film indépendant et entièrement réalisé avec un iPhone 5S
Tangerine, un film indépendant et entièrement réalisé avec un iPhone 5S

La preuve qu’un long-métrage est désormais réalisable avec un budget réduit et du matériel ultra léger, donc particulièrement mobile, et, qui plus est, reste très discret. L’une des scènes de Tangerine a d’ailleurs été filmée à vélo, iPhone en main, en tournant simplement autour des deux acteurs, ce qui n’aurait pas été possible avec une caméra plus encombrante.

 

Des « gadgets » qui permettent au plus grand nombre de tourner

Le film a tout de même été réalisé par une équipe de professionnels et traité en post-production (donc monté et mixé avec du matériel professionnel), mais les gadgets se multiplient aujourd’hui afin d’offrir au plus grand nombre la possibilité de tourner avec peu de moyens. IK Multimedia et Sony font notamment partie des entreprises qui se sont lancées dans la commercialisation de ces accessoires. iRig Mic, commercialisé par IK Multimedia, est le premier microphone pour iPhone, iPad et iPod Touch à être tenu en main. Il fonctionne également sur smartphones et tablettes Android, et convient aussi bien aux chanteurs qui souhaitent s’enregistrer qu’aux journalistes qui réalisent des interviews.

 

iRig Mic, commercialisé par IK Multimedia, est le premier microphone pour iPhone, iPad et iPod Touch à être tenu en main.
iRig Mic, commercialisé par IK Multimedia, est le premier microphone pour iPhone, iPad et iPod Touch à être tenu en main.

L’objectif amovible DSC-QX10 de Sony se clipse quant à lui directement au dos du smartphone et le transforme en appareil photo et/ou en caméra disposant d’un zoom optique multiplié par 10. Ces innovations permettent d’améliorer la qualité d’image et de son des téléphones mobiles, aujourd’hui de plus en plus prisés pour la réalisation de vidéos. On trouve pour le réalisateur en herbe des tas de Steadicams et autres pieds de caméra venant se greffer aux appareils. Best Grip, par exemple, avec sa modularité qui lui permet d’être utilisé avec tous les smartphones du marché se présente aujourd’hui comme le futur de ce qu’ils appellent la “phoneographie”, contraction de smartphone et de photographie.

L’objectif amovible DSC-QX10 de Sony se clipse au dos du smartphone et le transforme en appareil photo et/ou en caméra
L’objectif amovible DSC-QX10 de Sony se clipse au dos du smartphone et le transforme en appareil photo et/ou en caméra

 

Réalisateurs en herbes, faites pourtant attention : Sean Baker insiste sur la difficulté qu’il a eu à tourner Tangerine, et explique qu’en dépit de la multiplication et de la vulgarisation des outils de tournage, la réalisation d’un long-métrage demande encore énormément de savoir-faire. Lui-même n’est pas parvenu à faire un film techniquement parfait, au service d’un scénario de comédie dramatique envoûtant.

 

Sources :

http://www.apple.com/ipad/changing-film/

http://beastgrip.com/

http://www.sony.fr/electronics/appareils-photo-cyber-shot-compacts/dsc-qx10

http://www.ikmultimedia.com/products/irig/

 

Share This Article

Related Topics

Divertissement

Read This Next

Read Full Story