Les nouvelles équipes d’eSport à suivre

L’eSport est en train d’exploser dans le monde. En France seulement, on compte 400 000 joueurs en compétition et plus du double en occasionnel, sans compter les spectateurs… Le point sur les nouvelles équipes à suivre, qui ont pour trait commun de partager un vrai désir de mixité… et d’excellence !

 

SNCF : sur les rails de l’eSport mixte

On savait que la SNCF s’investissait dans le sport, le vrai. Partenaire des plus grands rendez-vous sportifs depuis des années, l’entreprise s’intéresse aujourd’hui au sport virtuel en montant un projet surprenant : la Team Loco.

team_loco
Une partie des membres de la Team Loco

Voyages-sncf.com, filiale de la SNCF vient d’annoncer le lancement de cette nouvelle équipe de compétition d’eSport. Une démarche plutôt originale de la part de l’entreprise puisque cette équipe sera composée uniquement de collaborateurs : c’est-à-dire que ses 17 membres sont des salariés du site Voyages-sncf.com ou de la SNCF. Un vrai coup de pouce pour les quelques employés qui font preuve d’un excellent niveau et qui rêvent d’accéder au titre de champion !

Chacun d’entre eux est issu d’un des nombreux corps de métiers représentés par l’entreprise, avec tout de même une prédominance pour les profils technologiques : ingénieurs, développeurs, responsables marketing… Mais on y trouve aussi des conducteurs de train et des agents commerciaux employés en gare.

L’entreprise prendra en charge les frais de déplacement des joueurs à l’occasion des compétitions, la mise en place d’une Gaming Room d’entraînement à Paris ainsi que le coaching des gamers. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du programme de bien-être en entreprise « I Feel Good » de Voyages-sncf.com.

 

 

L’entraînement des joueurs se fera sur le temps de loisirs de chacun, ce qui conduira inévitablement à un certain retard face aux autres équipes professionnelles. Il n’en reste pas moins que la Team Loco a de l’ambition, et sera présente lors de certaines compétitions à venir. Elle espère notamment donner quelques difficultés à ses futurs adversaires lors de la Gamers Assembly (Poitiers) et de la DreamHack (Tours).

Pour l’instant, la Team Loco va s’investir sur FIFA, League of Legends et Overwatch. D’autres jeux viendront potentiellement enrichir le catalogue de l’équipe par la suite.

Fait rare qu’il faut souligner : la Team Loco sera représentée par des joueurs mais aussi par des joueuses. L’absurde séparation entre les hommes et les femmes au sein des équipes d’eSport ne semble pas avoir contaminé les esprits de la SNCF.

« Ils devront véhiculer une bonne image : pas d’insultes, pas de racisme, pas de sexisme, pas de coups bas. Ils seront bons gagnants mais aussi bons perdants », souligne François Bitouzet, directeur communication et marques de Voyages-sncf.com.

 

La première ligue américaine d’eSport sur « NBA 2K »

Côté Outre-Atlantique, une autre annonce est tombée cette semaine : la NBA décide d’investir dans l’eSport avec l’idée de monter son propre championnat d’ici l’année prochaine. Ici, ce n’est pas une seule équipe qu’il faudra suivre mais bien toute une ligue de joueurs qui va voir le jour avec la ligue professionnelle de basket-ball américain. A terme, une trentaine d’équipe devraient s’affronter sur le jeu NBA 2k avec l’objectif d’emporter le trophée.

 

Les joueurs s'affronteront sur le jeu NBA 2k
Les joueurs s’affronteront sur le jeu NBA 2k

 

Selon la chaîne ESPN, chacune des trente équipes devrait être composée de cinq joueurs qui suivront un déroulement identique à celui d’une vraie saison NBA. Ils enchaineront ainsi les cinq mois de saison régulière, puis les playoffs et enfin les finals. Les matchs seront diffusés sur internet et à la télévision.

Pas la peine d’être chanceux génétiquement : nul besoin d’avoir une taille proche de deux mètres car le recrutement sera ouvert à tous et peu importe « le sexe, le poids, la taille, l’ethnie, ou la nationalité » comme le déclare Adam Silver, le commissionner de la Ligue. Les franchises devraient donc elles aussi faire preuve de mixité.

Adam Silver n’a pas dévoilé les détails du partenariat financier avec Take-Two Interactive, l’éditeur du jeu vidéo NBA 2k, mais tous deux sont d’accord sur le fait que cet événement pourrait générer des retombées financières significatives.

Share This Article

Read Full Story