Le futur de l’informatique, Microsoft France dévoile sa vision

Quel sera le futur de l’informatique ? Intelligence Artificielle, réalité mixte, informatique quantique… Mais tout ceci n’est plus de la fiction, encore moins de la science-fiction : c’est déjà demain comme le montre Microsoft France a travers son programme 2018.

 

C’est en France que va se développer une bonne partie des promesses de Microsoft pour l’informatique de demain. « La France est une terre d’innovation, riche en esprits créatifs, en chercheurs et en entrepreneurs », a souligné Carlo Purassanta, le Président de Microsoft France.

Alors, en toute logique, le groupe commencera par nous mettre la tête dans les nuages, des nuages tout virtuels et pourtant très terre-à-terre. Quatre datacenters sont prévus dans l’Hexagone, en région parisienne et à Marseille, pour déployer un Cloud made in Microsoft avec des garanties annoncées en matière d’inviolabilité des données.

L’intelligence artificielle dans le domaine de la santé

Une fois que notre cerveau sera dans les nuages, on va avoir besoin d’un peu d’aide pour réfléchir… Ce sera le rôle de l’Intelligence Artificielle, déjà présente dans des produits comme Office 365, Dynamics, Skype Translator ou Cortana, mais qui ne va pas s’arrêter à ces services. Pour ne pas dépasser les bornes des pires scénarios développés par les auteurs de science-fiction, Microsoft a assuré avoir mis en place un comité éthique interne afin de conserver une technologie positive, dont l’usage continuera de porter les utilisateurs vers “un monde de confiance”. Pas question que l’on soit contrôlés par des robots mais au contraire que l’on soit déchargé des tâches fastidieuses qui se feront automatiquement pour nous, avant même que l’on ait besoin de se poser la question…

 

Des initiatives nombreuses en France sur l’IA

D’ailleurs, les Français auront leur mot à dire dans l’évolution de l’intelligence artificielle de demain. Microsoft multiplie les partenariats en France avec l’Inria, mais aussi l’AI Factory à Station F. Ce programme, qui hébergeait jusqu’à présent sept start-ups de l’IA à Station F, accueillera désormais un deuxième cercle d’entrepreneurs. Différents domaines seront concernés : la reconnaissance d’images, l’automatisation la production de modèles prédictifs, l’aide au recrutement avec un moteur sémantique de personnes, l’assistance aux personnes avec un modèle conversationnel, le machine learning automatisé, l’amélioration de la rentabilité dans la définition des prix…

Hololens
Hololens

Et c’est même en France que seront formés les futurs techniciens de l’IA de demain : une école dédiée à cette technologie sera inaugurée cette année sur le Campus Microsoft d’Issy-les-Moulineaux. Comme l’a préfiguré l’école 42 et quelques autres initiatives, cette école sera majoritairement destinée aux publics éloignés de l’emploi, et tout particulièrement aux femmes, afin de les accompagner vers des métiers d’avenir.

 

Accélérer la commercialisation d’Hololens vers le grand public

Microsoft souhaite s’investir encore plus dans la réalité mixte en accélérant la commercialisation grand public de ses lunettes HoloLens. Pour l’instant, les lunettes sont surtout utilisées dans le cadre d’entreprises comme c’est le cas avec Total, Renault Trucks, Naval Group ou l’AP-HP. Concrètement, cela peut aider à avoir les informations nécessaires pour effectuer une tâche rien qu’en regardant ce qu’on doit faire : ainsi les chaudronniers qui travaillent à construire les navires savent quelles sont les pièces à poser et leurs références pour finaliser la plomberie…

Hololens
Hololens

Peut-être à plus long terme, Microsoft mise sur l’informatique quantique. Afin de renforcer son avance dans ce domaine, Microsoft a ouvert Microsoft Quantum, un laboratoire de recherche dédié à l’informatique quantique et à ses applications. L’objectif serait de mettre sur le marché un ordinateur quantique commercial, ce que Microsoft considère déjà comme un bouleversement majeur… On n’a pas fini de rêver à ce que sera l’informatique du futur !

 

Nathalie Bloch-Sitbon

 

Visuels ©Microsoft

Partager cet article

Read Full Story