Aux limites de l’innovation

L’avenir des entreprises tech est-il dans les voitures autonomes ?

Les géants de l’informatique et des nouvelles technologies semblent démontrer un très grand intérêt pour les véhicules autonomes et tentent depuis quelques années de donner un franc coup d’accélérateur dans ce secteur. Ainsi, de nombreuses entreprises s’allient pour proposer la fine fleur des voitures sans conducteur et les innovations ne cessent de se multiplier.

 

L’Intelligence Artificielle au cœur des enjeux technologiques

Il s’agit probablement de l’avancée technologique la plus significative de ces dernières années, l’Intelligence Artificielle n’a de cesse de s’affiner et de gagner en efficacité. Ces progrès sont appliqués partout, et le secteur automobile n’est certainement pas en reste. Le constructeur Ford a par ailleurs choisi d’investir 1 milliard de dollars dans Argo AI, une start-up californienne.

Argo AI, créée par des anciens de Google et spécialisée dans l’intelligence artificielle et la robotique, aidera le groupe à fabriquer ce que Ford appelle son “système de conducteur virtuel”, au coeur de la voiture entièrement autonome que Ford veut développer d’ici 2021.

 

La voiture autonome, nouvelle ruée vers l’or ?

De leur côté, les géants de l’informatique s’arment également pour proposer aux compagnies automobiles des solutions technologique pour la voiture autonome. On peut noter l’exemple du rachat par Intel de Mobileye, un fournisseur israélien de solutions d’assistance à la conduite, pour la modique somme de 15 milliards de dollars

 

 

Cette nouvelle fusion apporte un vent nouveau dans le domaine de logiciels interprétant les images de la circulation dans l’environnement de la voiture. Capables de repérer un danger imminent, les capteurs de Mobileye envoient une alerte au conducteur ou déclenchent au besoin le freinage d’urgence. Toutefois, la technologie n’est pas encore totalement infaillible, et d’autres entreprises pensent coupler cette innovation à la celle d’une cartographie plus précise des routes.

 

Cartographier les routes pour une meilleure détection

Les voitures autonomes posent en effet la question de la précision de nos cartes routières pour les machines. Encore trop peu fiable pour garantir une sécurité optimale, la technologie de détection laser de l’environnement qui équipe les voitures autonomes a besoin d’être assistée par un système de cartes très précises. C’est le travail de l’entreprise Here, autrefois propriété de Nokia, rachetée par Mercedes et comptant désormais Intel dans son capital à hauteur de 15%, associé également à BMW et Audi.

À ce jour, plus de 400 voitures parcourent les routes du monde entier pour les cartographier. Depuis plusieurs mois, elles sont assistées par les « true vehicles », des voitures fournissant des données haute définition. Ces voitures, équipées de caméras 4K, roulent 50 000 kilomètres par semaine et enregistrent plus de 70 000 points de contrôle à la seconde (la forme de la route, les panneaux routiers…). Un travail de fourmi destiné à affiner la détection des voitures autonomes malgré de multiples obstacles et dangers.

Partager cet article