Aux limites de l’innovation

La réalité virtuelle au cœur de la formation des astronautes de la NASA

La NASA utilise des casques de réalité virtuelle HTC Vive dans le programme de formation de ses astronautes, notamment pour simuler virtuellement des situations potentiellement rencontrées à l’intérieur de la Station spatiale internationale. Une technologie qu’elle ne réserve pas seulement à ses employés.

 

La réalité virtuelle est excellente pour le jeux vidéo et le divertissement, mais pas seulement : parfois, elle est également très efficace pour se former à des situations spécifiques qu’il est concrètement difficile de reproduire fidèlement dans la réalité. Cette particularité n’a pas échappé à la NASA, qui doit former, en permanence, des astronautes à des situations potentiellement rencontrées dans l’espace, tout en ayant les pieds bien sur Terre.

 

Les casques HTC Vive à la rescousse

C’est là que les casques HTC Vive interviennent. Combinés à des simulations développées avec le moteur Unreal Engine, ils permettent aux astronautes en formation de se confronter virtuellement à différentes situations, pour apprendre à les gérer en conséquence. Mais la NASA ne se contente pas de la réalité virtuelle, puisqu’elle intègre l’astronaute dans un environnement conçu en adéquation avec l’expérience. On parle alors de mixed reality ou encore de réalité hybride : par exemple, l’élève astronaute peut être amené à porter son casque HTC Vive alors qu’il est sanglé en hauteur pour simuler une situation en apesanteur. Autre situation très utilisée par la NASA : la mise en scène d’un espace étriqué, visant à reproduire les longs couloirs exigus de l’ISS. Les outils virtuels sont également souvent complétés par des objets bien réels, pour renforcer la crédibilité de l’expérience.

 

 

Les possesseurs d’un casque HTC Vive ou Oculus Rift peuvent expérimenter la démo nommée Mission : ISS, développée en collaboration avec la NASA, l’Agence spatiale européenne et l’Agence spatiale canadienne. A défaut de réalité hybride, la réalité virtuelle permet à tout un chacun de se prendre pour un astronaute durant quelques instants.

 

Mission to Mars

La Station spatiale internationale est une perspective de mission plus concrète pour les astronautes que la conquête martienne. Pourtant, la NASA ne laisse pas de côté cette perspective, puisqu’elle s’est déjà penchée sur des simulations sérieuses permettant d’imaginer ce que serait le quotidien d’un astronaute sur la planète Rouge.

Prévue sur HTC Vive, Oculus Rift, Playstation VR et même Google Cardboard, l’expérience VR Mars 2030 permettra à tous les possesseurs de casque de réalité virtuelle de conduire un véhicule sur la surface de la planète, explorer un habitat d’astronaute, et avoir un aperçu fidèle de Mars, basé sur les recherches et travaux de la NASA, ainsi que sur les simulations proposées en interne à son personnel.

 

Si la NASA a bien compris que la réalité virtuelle était pour elle un atout dans la formation de ses astronautes, on peut saluer son initiative pour rendre l’espace un peu plus accessible au plus grand nombre… à condition, tout de même, d’avoir accès à la réalité virtuelle.

Partager cet article