Aux limites de l’innovation

La NASA partage ses ressources

Avis à la communauté des développeurs : pour la 3e année consécutive, la NASA partage les logiciels, ressources et applications développées dans le cadre de ses activités !

 

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la NASA a l’habitude de partager ses trouvailles. Elle abandonne ainsi régulièrement certains de ses brevets au domaine public (voir ici). Depuis 3 ans, l’agence spatiale américaine partage ses ressources dans le cadre du programme de transfert de technologies et l’édition 2017-2018 du catalogue est disponible ! Steve Jurczyk, administrateur associé de la Space Technology Mission Directorate (STMD) de la NASA explique : « Le catalogue de logiciels est notre façon de soutenir l’économie de l’innovation en donnant accès aux outils utilisés par les meilleurs professionnels de l’aérospatiale d’aujourd’hui, aux entrepreneurs, aux petites entreprises, aux universités et à l’industrie ».

Des ressources en libre accès et open source

Ces ressources, à l’exclusion de celles réservées aux citoyens ou aux agences gouvernementales des États-Unis d’Amérique, sont libres d’utilisation (General Public Release) ou Open Source, lorsqu’une amélioration par la communauté est souhaitée. Pour y accéder, il suffit d’en faire la demande par courrier électronique sur le site. Le catalogue PDF de 150 pages, quant à lui, est en accès direct.

Les ressources proposées sont regroupées en quinze catégories : Aéronautique, équipage et soutien vital, gestion de véhicules, serveurs de données, opérations, outils de conception et d’intégration, propulsion, électronique et électricité, structure et mécanismes, sciences de l’environnement, systèmes autonomes, systèmes et gestion de projets, test de systèmes, traitement des images, matériaux et fabrication.

Les dénominations des catégories ne donnent pas au premier coup d’oeil la mesure de la richesse des éléments mis à la disposition des professionnels ou des étudiants. Ainsi, sous l’intitulé “équipage”, on retrouvera aussi bien ce qui touche aux capteurs d’activité biologique que des données concernant l’alimentation ou encore les sciences cognitives.

 

Une longue tradition de partage

La NASA est coutumière du partage de ressources. Cet esprit de partage trouve ses origines dans le National Aeronautics and Space Act de 1958 promulgué par le président Eisenhower. Bien qu’ayant vu le jour en pleine guerre froide, la loi fédérale posait déjà pour base : « Le Congrès considère que la politique des États-Unis dans le domaine spatial doit être consacrée à des objectifs pacifiques pour le bénéfice de toute l’humanité ».

Participant du même esprit, sans minimiser sa stratégie d’occupation médiatique, l’agence spatiale permet d’utiliser gratuitement sans but commercial les films et images prises lors de ses différentes missions spatiales.

 

Cyrille Baron

Partager cet article