Aux limites de l’innovation

Grâce à la réalité virtuelle, les fans de films d’horreur s’effraient eux-mêmes

Jason Johnson Freelance writer and editor

Les films d’horreur nous donnent des frissons depuis environ un siècle. Pourtant, l’écran sert de barrière discrète. Nous voyons toujours le cadre du téléviseur, même si les griffes de Freddy Kruger semblent sur le point de le traverser.

De l’écran à l’intérieur de votre tête

Avec la vague imminente de jeux vidéo en réalité virtuelle (RV) qui se profile, favorisée par le développement des casques Oculus Rift et Project Morpheus de Sony, l’horreur est sur le point de réaliser un saut terrifiant de l’écran vers l’intérieur de votre tête. La barrière rassurante va bientôt disparaître.

Pour de nombreux joueurs, l’effroi est présent dès le départ. La réalité virtuelle représente en premier lieu une expérience qui isole et intimide, car le joueur doit porter un masque et un casque à suppression de bruits.

virtual_reality_lets_horror_fans_scare_themselves_2

« J’ai l’impression d’être piégé », déclare Adrian Tingstad Husby, artiste qui a travaillé sur le jeu d’horreur en réalité virtuelle Among the Sleep. « Porter autour de la tête un appareil fermé qui vous plonge dans le noir rend claustrophobe. »

Après une impression momentanée de ne plus pouvoir respirer, vous vous rendez rapidement compte que vous pouvez regarder autour de vous et bouger librement.

« Le fait d’explorer le jeu en tournant la tête, comme dans la vraie vie, le rend sinistrement réel », poursuit-il en référence au sentiment d’« être là » évoqué par de nombreux développeurs.

La réalité virtuelle fait plus que placer l’écran à proximité de votre visage.

« Elle crée de nouvelles textures de peur », ajoute Sergio Hidalgo, concepteur de l’horrifique jeu de rôle Dreadhalls. « Elle fait appel à votre perception spatiale pour vous donner l’impression qu’une créature possède une présence physique. »

D’ailleurs, ces créatures font des choses qui donnent la chair de poule, comme vous suivre, ce qui est impossible aux monstres confinés dans un écran. L’une des manœuvres de Sergio Hidalgo consiste à balancer des formes diaboliques obscures au bord de votre vision périphérique et à les faire disparaître dès que vous tournez la tête dans leur direction.

« Vous avez ainsi l’impression d’être traqué, comme si quelque chose se trouvait dans la pièce avec vous, mais la nature de la menace reste inconnue »

Si vous considérez l’horreur en réalité virtuelle comme un mirage fantasmagorique dont la seule volonté peut venir à bout, vous serez surpris.

Cynthia Jones, thérapeute à la Duke University, utilise la réalité virtuelle depuis plusieurs années pour traiter les phobies (comme la peur des ascenseurs, des cafards ou de l’avion). Elle a remarqué que notre système nerveux est connecté de telle façon qu’il est impossible de distinguer les terreurs réelles des terreurs virtuelles.

« Des bébés répondent à des signaux de peur qu’ils ne pourraient clairement pas comprendre verbalement », ce qui explique que la peur est préprogrammée dans notre ADN.

Il est donc relativement facile de tromper le cerveau pour produire la terreur.

virtual_reality_lets_horror_fans_scare_themselves_3

« Une partie de la fragilité de notre système nerveux réside dans le fait qu’il peut être trompé », ajoute-t-elle, ce qui lui permet de recréer des scènes de panique convaincantes, même si son équipement de réalité virtuelle date des années 1990 et est loin d’être réaliste.

Le potentiel de choc pur est sans limite

Grâce à son potentiel de choc pur, l’horreur technologiquement avancée pourrait constituer la première expérience de réalité virtuelle de nombreux utilisateurs. Par ailleurs, cette expérience pourrait être positive ou négative.

« J’ai vu des patients se jeter littéralement de leur chaise », conclut Cynthia Jones. Cette remarque revient couramment.

Pire encore (ou grandiose pour les fans d’horreur), si vous fermez les yeux comme dans les films d’horreur, vous foncerez dans un mur. Préparez-vous à être vraiment effrayé.

Partager cet article

Thèmes associés

Divertissement

Lire ensuite

Read Full Story