Gagner en sérénité grâce aux technologies de gestion du stress

by Amy Roberts
Writer and Fitness Professional

Des applis intelligentes pour smartphones aux technologies wearables, des innovations permettent aux utilisateurs de trouver et de suivre la méthode de relaxation et de méditation qui leur convient le mieux.

La technologie contribue par de nombreux aspects à accroître le stress, notamment en encourageant l’adoption d’un rythme toujours plus effréné. Toutefois, certains pionniers s’en servent pour diminuer le stress, favoriser la sérénité et améliorer le bien-être.

« La méditation est pratiquée depuis des centaines, voire des milliers d’années, et nous avons beaucoup à apprendre de cette pratique ancestrale », déclare Jeffrey Martin, Ph.D., chercheur en sciences sociales et spécialiste des technologies de transformation. Lui-même se sert des technologies pour étudier et accompagner les personnes qui suivent sa formation Finders Course pour apprendre à méditer.

« Aujourd’hui, les bénéfices de cette pratique ancestrale sur la santé ont été largement démontrés, tandis qu’Internet et la technologie sont arrivés à maturité, ouvrant la voie à de nouvelles innovations. »

Or, les mêmes obstacles freinent encore l’adoption d’une pratique régulière de la méditation. D’abord, sur le plan humain, acquérir une telle habitude représente un véritable défi. Ensuite, la variété des méthodes de méditation peut dérouter. Il en existe beaucoup, les plus connues étant la pleine conscience et le mantra.

mobile_tech_meditation

En outre, dans la mesure où il est impossible de quantifier les résultats de sa pratique comme avec un régime, les bénéfices de la méthode de méditation choisie par l’utilisateur ne sont pas toujours évidents. Ces dernières années, les experts en technologies ont développé des outils et des applications pour remédier à ces problématiques, et rendre la quête de sérénité plus accessible.

Des dizaines d’applis pour smartphone populaires, comme Headspace et Calm, proposent différentes méthodes de méditation, des programmes structurés et des rappels par notification push.

Mesure de la réponse au stress

Toutefois, selon Jeffrey Martin, les technologies de relaxation sont encore plus efficaces quand elles enregistrent et mesurent les réponses physiologiques au stress.

Le bracelet wearable WellBe (149 $) intègre un capteur optique qui mesure la variabilité de la fréquence cardiaque (VFC), un indicateur connu de niveau de stress. La VFC indique l’intervalle de temps entre les battements du cœur. Lorsque cet intervalle varie d’un battement à l’autre, cela démontre que la personne subit un stress.

« Vous pouvez mesurer votre stress à tout moment de la journée ou programmer les relevés, et obtenir des statistiques sur les déclencheurs de stress », explique Doron Libshtein, co-fondateur de WellBe.

Grâce à des relevés horaires et au croisement des données avec l’agenda et la géolocalisation de l’utilisateur, l’appli WellBe peut identifier les situations de stress et préconiser des techniques de méditation (en s’inspirant de MentorsChannel.com, également fondé par Doron Libshtein) pour les surmonter.

Selon Jeffrey Martin, la consultation du journal peut également avoir un effet relaxant.

« Lorsque vous savez comment votre corps se comporte et réagit, vous comprenez mieux ce dont vous n’êtes pas conscient habituellement », explique-t-il. Grâce à ces données, l’utilisateur est davantage sensibilisé au stress et peut effectuer des ajustements pour le réduire, consciemment ou non.

meditation_technology_trend

Spire (150 $) propose une approche technologique différente. À la fois traqueur d’activité et moniteur de respiration, il se fixe sur la ceinture ou sur le soutien-gorge. Pourvu de capteurs de force, il détermine la fréquence respiratoire et la profondeur de respiration en fonction des contractions et des relâchements du torse. Lorsque Spire détecte chez l’utilisateur un modèle respiratoire moins profond ou plus rapide que d’habitude, il identifie cet état comme étant du stress et synchronise ces données avec son calendrier et sa localisation. L’utilisateur reçoit immédiatement une notification et des suggestions d’exercices de respiration pour diminuer sa fréquence respiratoire.

Sérénité sans effort

Pratiquée régulièrement, la méditation entraîne le corps et l’esprit à gérer les situations de stress en adoptant automatiquement des stratégies d’adaptation. Pour de nombreuses personnes, la pratique régulière de la méditation reste difficile à mettre en œuvre. Certaines technologies peuvent les aider à se concentrer.

L’entreprise Thync, par exemple, propose un dispositif à placer sur la tête ou le cou qui intègre une technologie de neurostimulaiton cutanée (un courant électrique très faible). Ce dispositif stimule les nerfs pour détendre ou dynamiser l’utilisateur, en fonction du programme choisi.

Isy Goldwasser, co-fondateur et PDG de Thync, nous explique que Thync Relax diffuse des fréquences apaisantes à l’arrière du cou pour procurer une relaxation intense au cours de sessions de 30 minutes ou moins.

« Ce dispositif est conçu pour les personnes qui se sentent souvent stressées, angoissées et dorment moins de six heures par nuit », indique-t-il. « Inutile de s’asseoir dans une pièce sombre et de respirer calmement pour en ressentir les effets. »

Le dispositif de gestion du stress NuCalm repose sur un processus en quatre étapes : l’application cutanée ou l’ingestion de GABA, un acide aminé présent dans le cerveau qui agit comme un neurotransmetteur contrôlant l’anxiété ; l’application d’un dispositif d’électrostimulation crânienne émettant un très faible courant électrique ; l’écoute de musique propice à la relaxation par le biais d’un logiciel neuroacoustique ; et le port d’un masque occultant la lumière.

« L’idée est de permettre au système nerveux autonome de rééquilibrer la réponse au stress grâce au repos », affirme James M. Poole, Président et PDG de NuCalm.

« Nous diminuons le stress et augmentons le repos en maintenant la fonction d’onde cérébrale entre 4 et 7 hertz, c’est-à-dire juste au-dessus du sommeil profond. Les moines parviennent à atteindre cet état en pratiquant la méditation. »

Le système d’origine coûte 4 295 $ et n’est délivré que sur prescription médicale en raison de sa classification comme dispositif de classe III par la FDA. Selon l’entreprise, une version grand public de NuCalm, ReNu, devrait être disponible en novembre au prix relativement plus abordable de 900 $ environ.

Un avenir sans stress

Même si Jeffrey Martin est très enthousiaste au sujet de ces innovations, il envisage des possibilités d’amélioration.

« Les éléments intéressants à améliorer se situent du côté du traitement des données », précise-t-il.

Jeffrey Martin conclut en expliquant qu’en plus d’optimiser le matériel et les capteurs, il va désormais falloir créer des algorithmes capables d’interpréter correctement les données. Pour s’intégrer en toute transparence aux différents styles de vie des utilisateurs, ces technologies de réduction du stress devront donner plus sens à leur quotidien.

relaxing_from_tech

Share This Article

Read Full Story