FrenchTech : ces vraies licornes qui font rêver !

Attention licorne en vue ! Mais ici, pas de bouée géante ni de poney affublé d’une longue corne au milieu du front. En économie, les licornes sont des startups prometteuses qui ont passé la barre du milliard de dollars de valorisation !

 

Qui seront les prochains Criteo, OVH ou BlablaCar des 10 prochaines années ? C’est la question que se sont posés les jurés du Trophées des futures licornes du magazine Challenges. Etabli notamment par Euronext, Entrepreneur Venture, Roland Berger, Reputation Age et des étudiants d’EmLyon, ce palmarès a récompensé il y a quelques jours 6 lauréats à l’avenir très prometteur.

Doctolib, MedDay, Believe, Talentsoft, Neoen et Shift Technology ont ainsi reçu une belle licorne en bronze de plus de 10 kilos, créée par l’artiste Julien Marinetti, en présence notamment de la secrétaire d’Etat Delphine Gény-Stephann.

 

Un palmarès plein d’avenir

Le coup de cœur du jury est doctolib. Cette plateforme créée en 2013 par Stanislas Niox-Chateau, permet de prendre des rendez-vous chez le médecin directement sur internet. Elle compte aujourd’hui plus de 18000 praticiens qui ont adhéré au système et plus de 11 millions de visiteurs mensuels. Doctolib a levé 61 millions d’euros de fonds en 2017.

Dans la santé également, la startup MedDay fondée en 2011 par Frédéric Sedel,

Médecin-chercheur à la Pitié Salpêtrière, propose une plate-forme technologique qui utilise le métabolisme et les maladies rares pour aborder les maladies neurologiques. Une méthode de recherche technologique qui permet d’accélérer la découverte de traitement. Après 5 ans MedDay a lancé le médicament MD1003 contre la sclérose en plaques.

La startup Believe est elle aussi promise à un bel avenir à l’image des grands de la musique. Elle souhaite devenir numéro un mondial de la distribution numérique de musique pour les artistes et les labels indépendants.

Les greentech sont elles aussi bien placées dans le tableau d’honneur des licornes avec la société Neoen. La startup réalise de la production d’énergie par panneaux solaires et éoliennes et dispose de ses propres centrales.

Chez Talentsoft, l’ambition est d’améliorer le monde du travail via des logiciels dédiés aux ressources humaines. L’entreprise propose des logiciels de gestion des compétences des collaborateurs, des parcours de carrière et des cursus de formation. La startup, née en 2007, annonce aujourd’hui 1800 clients et 9 millions d’utilisateurs qui se connectent à ses applications dans 130 pays et en 27 langues.

Enfin, l’intelligence artificielle est bien sûr dans les technologies d’avenir, et c’est la startup Shift Technologie qui est lauréate du trophée des futures licornes. L’entreprise lancée en 2014 utilise ainsi l’intelligence artificielle pour détecter les fraudes à l’assurance.

 

D’après l’étude annuelle du cabinet GP Bullhound, 41% des licornes dans le monde sont américaines et 37% chinoises. L’Europe comptait 57 licornes en 2017, soit 9 de plus qu’en 2016, le Royaume-Uni est en tête avec 22 licornes, suivi par la Suède (7) et l’Allemagne (7).

 

Et pourquoi une licorne, ou Unicorn en anglais ?

Ce mot porteur de rêves a été utilisé en 2013 par l’américaine Aileen Lee dans un article sur le site TechCrunch. A l’époque, la fondatrice du fond Cowboy Venture comptait 39 « Unicorn » dans le monde, aujourd’hui il y en aurait 236 dont les plus connues sont Spotify, AirBnb ou Pinterest. Qui seront les prochaines ? Qui ne rêve pas aujourd’hui de galoper sur une belle licorne pour devenir un « Titan », ces géants comme Uber, Facebook ou Tesla, nés après 2000 et valorisés plus de 50 milliards de dollars.

 

Cécile Dard

Partager cet article

Read Full Story