Aux limites de l’innovation

Des fermes solaires sur les mers

Les fermes solaires sont de plus en plus nombreuses, mais restent cantonnées sur la terre ferme. La société Heliofloat propose de les placer en mer.
La production d’énergie propre et issue d’éléments renouvelables est un bienfait pour la nature et les générations futures. Parmi ces moyens de production, il y a les fermes solaires, mais celles-ci occupent beaucoup d’espace au sol et c’est là leur principal défaut.
Certes, elles sont généralement placées dans des zones très peu occupées par les humains, comme les déserts nord-africain ou australien, mais elles sont donc éloignées des lieux de consommation et nécessitent des constructions spécifiques et coûteuses pour acheminer l’énergie produite là où elle sera consommée. La société autrichienne Heliofloat propose de rapprocher ces fermes solaires des lieux de consommation en les plaçant sur de l’eau. Certes, cela ne concerne pas tous les pays, mais un grand nombre d’entre eux dispose d’espace aquatique pouvant aussi accueillir le système Heliofloat comme des mers ou même des lacs. Ainsi, en proximité des côtés, le transport de l’électricité est plus court. Autre avantage, les systèmes électroniques et électriques sont refroidis naturellement par l’eau.   Un problème avec les vagues Si le concept paraît simple – il suffit de placer les panneaux solaires sur des systèmes flottants – le problème des zones aquatiques de grandes tailles est que le vent forme des vagues qui peuvent endommager, voire retourner, les plateformes flottantes. L’idée d’Heliofloat réside dans les systèmes utilisés pour faire flotter les plateformes solaires. heliofloat 03 modules   À base d’air comprimé Si les systèmes habituels utilisés pour la flottaison de plateformes sont des caissons hermétiquement fermés, Heliofloat, au contraire, utilise des caissons ouverts vers le bas et remplis, en partie, d’air comprimé. Ainsi, les vagues peuvent pénétrer dans le caisson par le bas et l’énergie dégagée par l’inertie des vagues est partiellement absorbée par l’air comprimé des caissons. Cet air agit comme un amortisseur en se comprimant et se décomprimant sous l’effet de la vague.   20 x 20 à 60 x 60 mètres Les fermes solaires doivent avoir de grandes tailles pour produire des quantités intéressantes d’électricité. Les plateformes carrées Heliofloat pourront avoir des tailles de 20 à 60 mètres de côté soit des superficies de 400 à 3 600 mètres carrés. Et plusieurs plateformes pourront être mises côte à côte. Le projet est en cours de développement, mais des tests de modèles réduits ont déjà été menés avec un simulateur de vagues, ces dernières étant aussi réduites pour correspond à l’échelle de la maquette. Voici une vidéo de ces tests. La prochaine étape est la construction d’une maquette grandeur nature pour tester la résistance aux vagues qui est le point important du projet Heliofloat.  
Des Heliofloat sur un lac
Des Heliofloat sur un lac
 

Share This Article

Related Topics

Innovation technologique Sciences

Read This Next

Read Full Story