Aux limites de l’innovation

Commit Assistant, l’IA qui aide les développeurs de jeux

Déjà présente dans les jeux pour simuler divers comportements, l’Intelligence Artificielle y est également utilisée en amont, pendant la phase production. Dévoilé récemment par Ubisoft, un nouvel outil pourrait faciliter la chasse aux bugs, gourmande en temps et en ressource.

 

De plus en plus sophistiqués, certains jeux vidéo mettent en œuvre des équipes internationales, travaillant conjointement avec des millions de lignes de code. Comme dans tout programme informatique, erreurs de saisies et bugs de programmation apparaissent pendant cette phase de production. Afin de ne pas entraîner des erreurs en cascade, la recherche et l’élimination de ces bugs doit se faire au fur et à mesure. Outre le ralentissement du flux de production, ces corrections entraînent des dépenses qu’on est loin d’imaginer : on estime ainsi que dans une production AAA (les jeux les plus ambitieux), la chasse aux bugs peut représenter jusqu’à 70% du budget !

 

 

Afin de remédier à ce problème, la société française Ubisoft, l’un des géants du jeu vidéo dans le monde, a développé Commit Assistant (assistant de validation), un nouvel outil utilisant l’intelligence artificielle. Présentée lors de la dernière conférence de développeurs Ubisoft, l’IA Commit Assistant a été mise au point à La Forge, une unité de R&D d’Ubisoft Montréal qui travaille en étroite relation avec les universités canadiennes, telles McGill et Concordia.

 

Dix années d’archives
Par les techniques du deep learning, l’IA a été entraînée à reconnaître la « signature » – les détails caractéristiques-, de portions de codes qui avaient précédemment posées problème et avaient dues être corrigées lors de productions passées. Pour cela, l’IA s’est appuyée sur la gigantesque bibliothèque composée de centaines de millions de lignes de codes, archivées depuis plus de dix années par Ubisoft.

L’idée qui a présidé à la création de l’IA est de pouvoir repérer une erreur immédiatement, sans qu’il soit nécessaire d’exécuter le code. Commit Assistant fonctionne par comparaison, en recherchant dans le code saisi une concordance avec des lignes de codes dont on sait qu’elles avaient comporté des erreurs. Lorsqu’un bug est repéré, l’IA en informe le développeur, un peu à la manière d’un traitement de texte qui afficherait en rouge ou soulignerait un mot mal orthographié.

 

Une aide, sans plus
Pour autant, Ubisoft a insisté auprès de ses équipes sur sa volonté de transparence. Il ne s’agit pas de surveiller les programmeurs, ni de comptabiliser les erreurs, ce qui de toute façon est très probablement déjà fait par le management. Commit Assistant est un outil comme un autre qui doit être considéré comme une aide à la programmation.

Ubisoft dispose de studios dans le monde entier et il est courant que les différentes composantes d’un jeu y soient conjointement développées. Surveiller un réseau aussi étendu en temps réel est très exigeant en ressources. Encore en phase d’amélioration, Commit Assistant est actuellement testé pendant le développement du jeu Far Cry 5, en cours de production.

Cyrille Baron

Partager cet article

Read Full Story