Aux limites de l’innovation

Chauffage au datacenter, la nouvelle tendance

Les bâtiments utilisant les « radiateurs de demain » sont de plus en plus nombreux.  C’est aujourd’hui au tour de l’université de Bourgogne d’utiliser la chaleur de son datacenter pour se chauffer.

 

L’université de Bourgogne utilise l’énergie dégagée par son nouveau datacenter TIER 3 pour chauffer ses étudiants. Elle crée ainsi une vraie chaudière numérique utilisable toute l’année. Les ingénieurs récupèrent la chaleur des serveurs informatiques du centre de calcul dédié à la communauté scientifique, à l’université et aux entités publiques ou privées environnantes. Cette chaleur est ensuite redistribuée dans les bâtiments du campus et les cuisines du restaurant universitaire. Plus de 400 KW de chaleur sont ainsi valorisés rentablement toute l’année dans un réseau de chaleur à haute température. Ce chiffre devrait doubler dès que l’exploitation du dispositif sera optimale.

 

Initié en 2013, le projet a été réalisé avec la société spécialisée en datacenter Jerlaure. « Dès le concours d’ingénierie, Jerlaure s’est approprié le programme de construction du datacenter de l’université de Bourgogne que nous avions élaboré », explique Daniel Niederlander, responsable adjoint du pôle patrimoine de l’université de Bourgogne. «L’équipe a proposé des solutions pertinentes répondant aux demandes de notre DSI et à nos exigences patrimoniales. Ainsi, une solution de valorisation des calories dégagées par l’IT a été retenue et mise en œuvre. Les études ont été efficacement menées et les travaux ont été dirigés avec professionnalisme pour livrer le bâtiment Datacenter dans le délai et le respect du coût annoncé. »

Share This Article

Related Topics

Innovation technologique Santé Style de vie

Read This Next

Read Full Story