Aux limites de l’innovation

8 conseils pour voyager avec des drones photographiques

Bien plus longs que les perches à selfie et plus discrets qu’un hélicoptère en vol stationnaire, les drones photographiques repoussent les frontières du possible.

L’engouement pour les drones photographiques s’est confirmé au cours de ces dernières années. Désormais, M. Tout-le-monde peut capturer des images aériennes de qualité professionnelle qui nécessitaient il y a encore peu un hélicoptère et un budget assez substantiel.

Les drones sont vraiment le support de rêve pour tout artiste. S’affranchissant des contraintes de la photographie terrestre, les drones photographiques aident les esprits créatifs à prendre leur envol pour saisir le monde à partir d’une perspective plus élevée.

Ces huit conseils pratiques vous aideront à voyager avec un véhicule aérien non habité (UAV), de la sélection du drone adéquat à la compréhension des règles applicables à la batterie lorsque vous voyagez en avion.

Personnes manipulant des drones au sol
Image reproduite avec l’aimable autorisation de Chase Guttman.

1. Les bons outils

Rien n’est plus important que de disposer du bon outil pour la faire du bon travail. Il en va de même pour la sélection du modèle de drone le mieux adapté aux besoins du photographe, tant sur le plan du pilotage que de l’aspect artistique.

Le marché du drone couvre toute la gamme des produits, des petits modèles à prix raisonnables aux UAV haut de gamme pour le cinéma.

Légers et transportables, les drones de petite taille sont parfaits tant pour les trajets longs et difficiles que pour la capture d’aventures lointaines. Capables de trouver leur place dans un sac déjà plein à craquer, des produits tels que le DJI Spark ou le GoPro Karma sont des options abordables pour le voyageur passionné, amateur d’émotions fortes.

À l’opposé en termes de taille, des UAV plus volumineux comme le DJI Inspire 2 et le Freefly Alta règnent en maîtres. Ces modèles nécessitent des boîtiers spéciaux, dont le poids ne facilite pas le transport d’un point à un autre.

L’incontestable supériorité des appareils volumineux et coûteux réside dans une qualité d’image inégalée et des fonctions très puissantes. Réservez-les pour les petites escapades, les sites facilement accessibles ou les jours où vous pouvez compter sur des volontaires pour vous aider à porter le matériel.

Entre ces deux extrêmes se trouvent le DJI Phantom 4 et le Yuneec Typhoon H, reposant sur la technologie de caméra 3D RealSense d’Intel, qui aide le drone à repérer et éviter les obstacles. Riches en fonctionnalités, ces appareils de taille moyenne peuvent aller partout où il est possible d’aller avec un sac à dos.

2. Chargement

Munissez-vous de plusieurs batteries de drone pour profiter d’une expérience aérienne encore plus satisfaisante.
Avec une batterie, les photographes ont tout loisir de couvrir une vaste superficie. Cependant, il n’y a rien de pire qu’une batterie qui se décharge en plein vol.

Les batteries supplémentaires assurent une grande tranquillité d’esprit et permettent aux photographes d’aller encore plus loin. Prévoyez des blocs d’alimentation supplémentaires pour capturer des panoramiques cinématographiques à couper le souffle.
Compte tenu de la quantité d’énergie que les batteries au lithium peuvent conserver, ces blocs d’alimentation nécessitent un entretien particulier.

Les batteries de drones ne peuvent pas voyager dans les bagages enregistrés sur les vols commerciaux. N’oubliez pas de vider les batteries lithium-polymère (LiPo) de toute leur l’énergie avant de les embarquer en cabine. De plus, pensez à placer les batteries dans un sac de rangement LiPo ignifuge pour plus de sécurité et de protection. Enfin, emportez des adaptateurs et des convertisseurs pour prises étrangères qui vous permettront de charger vos batteries où que vous soyez.

3. En prime !

Pour un déplacement sans problème, n’oubliez pas les pièces de rechange. L’hélice (le composant le plus exposé du drone) est l’équivalent du pare-choc pour les drones. C’est précisément pourquoi ils incluent souvent des hélices de rechange.

Drones à côté d'un phare
Image reproduite avec l’aimable autorisation de Chase Guttman.

Prévoyez de petites pièces de rechange pour votre UAV. Après avoir transbahuté un drone à l’autre bout du monde, il ne manquerait plus que l’UAV en question soit inutilisable en raison de quelques pièces endommagées ou manquantes. Il est facile de remédier aux problèmes mineurs quand on dispose d’un jeu de pièces de rechange.

4. Protection

Faites l’acquisition d’un boîtier spécial, capable de protéger le drone contre les chocs et les éléments.

Choisissez un boîtier à coque extérieure rigide et revêtement intérieur en mousse, épousant la forme des différents composants du drone. Un boîtier sur mesure, spécifiquement conçu pour les dimensions du modèle utilisé, permet d’optimiser l’espace disponible et simplifie l’assemblage du drone sur le terrain.

Vous avez le choix entre différents types de boîtiers vous offrant une boîte à outils pour la photographie aérienne : pochettes, sacs à dos et valises à roulettes. Vous pouvez glisser les plus petits modèles de drone dans une pochette renforcée que vous placerez ensuite dans un autre sac.

Conçus pour optimiser la portabilité des modèles petits à moyens, les sacs à dos pour drones sont parfaits pour des randonnées et autres aventures. Les sacs à dos pour UAV peuvent également être embarqués comme bagages à main sur un vol.

Pour les drones de grande taille, envisagez une valise à roulettes à coque dure et des sacs de style porte-documents. Ces options plus lourdes sont parfaites pour les bagages enregistrés ou le stockage à long terme.

5. Préparez vos vols

Faites des reconnaissances à pied pour découvrir les meilleurs sites avec un espace aérien ouvert aux drones et adapté à la durée de vie de la batterie.

Les vols de drones sont soumis à des contraintes pratiques et juridiques. Vous devez consulter et respecter les lois locales, car elles varient considérablement selon les régions et les pays. La FAA (Federal Aviation Administration) est un bon point de départ pour les règles sur le pilotage des UAV aux États-Unis.

Pendant les repérages, prenez de nombreuses photographies aériennes et compilez une liste des points d’intérêt. Servez-vous de Google Maps pour effectuer les repérages des zones adaptées à la photographie aérienne. Consultez Google Images pour élaborer un plan de vol cohérent. Pensez au contexte et tenez compte de la variation de la lumière tout au long de la journée.

6. Volez intelligemment

Les débutants doivent avant tout maîtriser le pilotage. En effet, s’écraser dans l’arbre du voisin n’a rien de très glorieux.

Avec beaucoup de pratique, les mécanismes de pilotage deviennent une seconde nature, permettant aux photographes de se concentrer sur l’essentiel : la prise de superbes images et la capture de vidéos à couper le souffle, le tout sans démolir le drone.

Par conséquent, mieux vaut commencer une carrière de pilote et photographe avec un drone d’entraînement avant d’investir dans un système plus coûteux. Certaines sociétés comme DJI et 3D Robotics aident leurs clients à perfectionner leur technique de pilotage sur des simulateurs de vol, de façon à protéger leurs précieux drones avec appareils photo.

Enfin, réfléchissez à l’aspect tactique du décollage. Prévoyez un espace suffisant pour corriger les erreurs tout en ramenant l’engin volant en sécurité.

7. Faites un état des lieux

Maintenant que le drone est dans les airs, il est important de comprendre la configuration du terrain. Explorez les alentours.

Il est incroyablement facile de se laisser absorber par un sujet ou une image et d’ignorer la splendeur de la scène derrière ou directement sous le drone.

Un homme avec un drone au coucher du soleil
Image reproduite avec l’aimable autorisation de Chase Guttman.

Tournez autour du sujet, manuellement ou en mode automatique, et notez les points où la lumière, la composition et l’arrière-plan semblent converger.

Rendez-vous dans des endroits éloignés pour découvrir des panoramas encore secrets. Revisitez ces lieux en utilisant une batterie supplémentaire et corrigez la distance et la hauteur pour améliorer encore le cadre de l’image.

8. Soyez curieux

L’homme a toujours rêvé de voler et les drones fascinent aussi bien les enfants que les adultes.

Attendez-vous à voir les passants montrer de l’intérêt pour cet appareil volant télécommandé, dans votre quartier ou à l’autre bout du monde, et efforcez-vous d’y répondre. Partagez les joies visuelles et technologiques des drones avec appareil photo.

Levez les yeux.
Une technologie révolutionnaire plane sur l’horizon, amorçant une spectaculaire ascension pour offrir une nouvelle perspective du monde.

 

Chase Guttman, auteur de l’ouvrage The Handbook of Drone Photography: A Complete Guide to the New Art of Do-It-Yourself Aerial Photography, a reçu trois fois le Prix du jeune photographe de l’année.

Partager cet article

Read Full Story