Aux limites de l’innovation

M6 : des hologrammes pour l’Euro 2016

Les amateurs de sport et plus précisément de football l’auront remarqué pour cet Euro 2016, la chaîne de télévision M6 a décidé d’adopter une toute nouvelle façon d’interviewer les joueurs : en les téléportant directement sur le plateau.

 

Retour vers le futur

Le terme de “téléportation” est peut-être un peu fort, mais c’est ainsi que les présentateurs ont qualifié la technologie holographique et de réalité augmentée cachée derrière ce concept de télévision futuriste (voir les vidéos). Philippe Bony, directeur général adjoint des programmes de M6 a dévoilé les secrets de son tour. Il explique en premier lieu la volonté de la chaîne à faire de cet Euro 2016 un nouveau pas en avant pour la télévision. “Nous voulions quelque chose d’innovant pour l’Euro, donc on s’est dit que ce serait bien de donner l’impression que nous faisions venir les joueurs directement sur notre plateau“, commence-t-il. “Nous devons d’abord persuader les joueurs de le faire, les emmener dans un studio à part dans le stade. On les met ensuite devant un fond vert qui nous permet de les incruster comme pour les effets spéciaux au cinéma.”

 

Pour que l’illusion soit parfaitement totale, le plus gros enjeu de la démarche réside dans la mise à disposition de ressources suffisamment puissantes. Il faut en effet que l’image puisse être diffusée depuis le stade jusqu’au plateau de télévision situé à Neuilly-sur-Seine. “Le plus important, c’est d’avoir des liaisons suffisamment rapides pour nous permettre de ne pas avoir de décalages entre le son et l’image. Souvent en télé quand vous faites des duplex par satellite, vu la distance avec le satellite on se retrouve avec des décalages assez terribles. Donc la solution, c’est de passer par des fibres optiques qui relient les stades pour une synchronisation quasi-parfaite entre l’image et le son”, complète Philippe Bony.

euro 2016 M6

 

Vice versa

Mieux encore, la chaîne a décidé de pousser l’audace à un niveau supérieur en effectuant l’opération inverse, c’est-à-dire mener la présentatrice Nathalie Renoux aux côtés de Carine Galli, leur correspondante présente directement sur le stade. Ici, il n’est plus question de technologie holographique, mais plutôt d’un tour de passe-passe un peu plus classique, à l’air d’un fond vert et d’un effet d’optique de profondeur. Selon Mathias Bejanin, directeur technique de M6, ce sont les détails qui font la différence. “La mise en scène est importante. Par exemple, à chaque fois que Nathalie rejoint Carine, elle marche sur du gazon que l’on a installé sur le plateau. Ses talons s’enfoncent dans l’herbe et cela renforce encore plus l’immersion“, détaille-t-il. “Chaque détail compte. Les regards sont très importants, ainsi que les échelles et la lumière. Il a fallu du temps et plusieurs répétitions avant d’arriver à ce résultat et que l’illusion se fasse avec une apparente facilité “

 

Il aura en effet fallu plus de deux mois aux équipes techniques et de production. Philippe Bony raconte : “Le plus compliqué, c’est d’arriver à trouver l’espace avec le studio sur chacun des stades. Nous avons des caméras bien sûr, et nous avons construit un décor virtuel qui est transportable dans le car de production et capable de s’implanter partout

 

 

 

Share This Article

Related Topics

Divertissement Innovation technologique Sports

Read This Next

Read Full Story