Aux limites de l’innovation

5 robots opérationnels et en service !

Les robots sont parmi nous, en témoigne le salon Innorobo qui se tient du 16 au 18 mai, à Paris. Ce n’est plus de la science-fiction, voici cinq applications de la robotique actuellement opérationnelles.

 

En marche avec Robo-K

Au terme d’une aventure qui aura duré 3 ans, le projet collaboratif français ROBO-K s’est achevé avec succès. Ce robot mobile de rééducation de la marche a été conçu notamment en collaboration avec les psychologues sociaux du Laboratoire de psychologie : cognition, comportement, communication (Université Rennes 2). Testé avec 38 patients et quatre kinésithérapeutes durant 5 mois, il permet grâce à un système de répartition du poids sophistiqué, la réalisation d’exercices de rééducations novateurs autant que classiques.

 

Stanley : le voiturier est un robot

Actuellement en service au parking de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, Stanley, une création de la startup française Stanley Robotic, se charge de garer les véhicules. Bien entendu, il ne s’agit pas d’un robot humanoïde qui s’installe à la place du conducteur, mais d’une plate-forme élévatrice mobile et autonome. Stanley optimise en permanence l’occupation des places en fonction des arrivées et départs, avec un gain de 50% d’après le constructeur.

Pour retrouver sa voiture, il suffit d’utiliser l’appli pour smartphone et Stanley va la chercher pour vous.

Marble, un livreur de pizza hors-norme

Conçu pour livrer des marchandises, aliments ou médicaments dans un environnement urbain, Marble est actuellement à l’essai à San Francisco. Équipe de capteurs et programmé d’après un plan 3D des lieux, il livre en différents points 4 saisons et autres Calzones sans tarder. Il ne montera pas chez vous, mais dans sa version pizza, il garde le repas au chaud en attendant le sésame qui débloquera son coffre sécurisé.

Robot Marble
Le robot Marble, un livreur de pizza hors-norme

Leenby, l’aide à tout faire

Lenby est un robot humanoïde français, créé par la société Cybedroids. Issu d’une 5e génération de robots polyvalents et autonomes, Leenby est capable de s’orienter seul et se destine principalement à l’aide aux personnes. Il peut ainsi leur apporter boissons et nourriture, les escorter ou, en cas de danger, formuler une solution, voire appeler les secours. Équipé d’une reconnaissance vocale et d’une voix de synthèse, il sait se connecter à internet ou à d’autres réseaux.

 

Robobox, le robot du mois

S’initier à la robotique ? C’est possible en s’abonnant à Robobox pour une vingtaine d’euros par mois. Avec chaque box, l’abonné reçoit un robot à monter et un manuel détaillé. Aucune soudure à faire, tout est fourni. On apprend également à programmer ses créatures, soit en Scratch, un langage simple dorénavant abordé au collège, soit en C++.
À partir de 14 ans.

 

Cyrille Baron

Partager cet article

Read Full Story