Aux limites de l’innovation

Voke VR plonge les fans au cœur des sports en direct

by Deb Miller Landau
iQ Managing Editor

Cette technologie de réalité virtuelle stéréoscopique offre une expérience inédite des événements sportifs en direct. 

Il fut un temps où l’on se contentait de suivre les matchs à la radio. Ensuite, la télévision a offert une toute nouvelle vision du jeu. Avec l’arrivée de la couleur, des graphiques et des technologies numériques comme la superposition de repères sur les lignes du terrain ou dans les couloirs de nage, il est plus simple d’assister au déroulement de l’action.

Aujourd’hui, il est difficile d’imaginer les sports sans ces nouvelles technologies.

« La numérisation des sports transforme complètement la façon dont les fans vivent leur passion », déclare Jeff Hopper, responsable de la stratégie et du marketing de l’Intel Sport Group (ISG). « Vous pouvez désormais profiter du spectacle de façon totalement personnalisée, comme vous le souhaitez, quand vous le souhaitez et selon votre point de vue. »

Historiquement, les spectateurs se contentaient de ce que les chaînes choisissaient de diffuser d’une manifestation en direct, ces choix étant encore limités par l’angle du caméraman. La nouvelle technologie de RV conçue par Voke VR, société récemment acquise par Intel, plonge les fans au cœur des matchs de basketball et de football, en leur permettant de voir la partie depuis quasiment tous les angles du terrain.

« Le modèle de diffusion linéaire se détériore », poursuit Jeff Hopper, ajoutant que les spectateurs sont prêts à se débarrasser des câbles. « Le monde des sports et les réseaux de diffusion commencent à s’intéresser à ces nouvelles solutions, à chercher des moyens de permettre aux fans de contrôler comment et quand ils regardent un match. »

Jeff Hopper affirme que le sport en direct représente le dernier bastion médiatique dans lequel les fans ne contrôlent pas leur expérience, mais que cette situation est en train de changer. Il rappelle la façon dont nous consommons la musique et le cinéma. Par exemple, Pandora, Spotify et iTunes personnalisent notre expérience musicale, tandis que Netflix et Amazon Video nous permettent de regarder ce que nous voulons, quand nous le souhaitons.

At NYFW, an Intel experience powered by VOKE’S TrueVR platform and Intel data center technologies, creates a natural viewing environment, transporting viewers from their couches to the runway. (Credit: VOKE)

« Aujourd’hui, vous pouvez suivre un match chez vous comme si vous vous trouviez dans le stade », explique Jeff Hopper. « Les contenus disponibles sur votre tablette, votre PC ou votre téléphone vous font plonger dans la partie de façon dynamique, depuis l’angle de votre choix. »

Comment la technologie Voke VR fonctionne-t-elle ?

Alors qu’il était contrarié de rater un match, le Dr. Sankar (Jay) Jayaram, co-fondateur de Voke et irréductible fan des Seattle Seahawks, se demanda si la RV pourrait placer les spectateurs dans le stade pour regarder la partie. Et pourquoi pas proposer une expérience de RV en direct aux spectateurs du monde entier ? C’était en 2007, alors que les casques d’aujourd’hui n’existaient même pas. Il travaillait au sein d’une équipe étudiant l’utilisation de la RV pour les musées et les vélos d’exercice.

Voke VR
Dr. Uma Jayaram, co-fondatrice de Voke VR.

Jay Jayaram réfléchit depuis longtemps à la RV. Avec le Dr. Uma Jayaram, qui est également sa femme, ainsi que la co-fondatrice et le PDG de Voke, il a dirigé le Virtual Reality and Computer Integrated Manufacturing Lab de l’université d’État de Washington, où ils étaient tous deux professeurs.

L’une des toutes premières expériences de RV qu’ils ont créée exigeait que l’utilisateur se penche dans un View-Master collé à un écran d’ordinateur. Elle leur a permis de financer d’autres technologies de RV, en commençant par un prototype de casque qui pesait environ 2,7 kg et disposait d’un immense bec pour loger les composants électroniques.

jay-with-headset-Voke_vr
Le Dr. Sankar (Jay) Jayaram tient son premier prototype de casque de RV. Il pesait 2,7 kg et était, selon lui, « énorme ».

Ces expériences annoncèrent ce qui allait devenir Voke VR, société co-fondée par les Jayaram en 2004. Avec seulement 15 personnes, cette entreprise allait révolutionner les expériences en direct.

« On nous disait que la RV en direct ne serait jamais réalisable », se souvient Jay Jayaram. Les gens ne pouvaient pas imaginer comment traiter toutes les données en temps réel.

« Mais mon équipe connaît son travail. Nous savons tous que lorsque nous croyons vraiment en quelque chose, nous pouvons y arriver. »

Pour sa première tentative, l’équipe a mis en place une énorme installation d’ordinateurs et de caméras lors d’un match de la NBA en 2010.

« Il nous a fallu un mois et demi pour traiter les données nécessaires à la production d’un enregistrement de cinq minutes », révèle Jay Jayaram.

Ils se sont également trouvés face à un problème d’espace. En effet, il devint évident que l’installation d’étagères d’ordinateurs au bord du terrain s’avérait peu réaliste. Ils ont donc rétréci le matériel nécessaire à la diffusion en direct et en RV. En deux ans et avec beaucoup d’ajustements, ils sont parvenus à traiter les événements en temps réel avec un système informatique suffisamment compact pour tenir sous une table.

« Nos ingénieurs ont beaucoup travaillé et réfléchi pour trouver comment optimiser l’utilisation des ordinateurs, des GPU, des processeurs et des algorithmes », poursuit-il.

Tampa Bay Buccaneers vs New Orleans Saints at Raymond James Stadium in Tampa, Florida on Dec. 11, 2016. ©2016 Scott A. Miller
L’équipe Voke observe le flux en direct pendant un match opposant les Tampa Bay Buccaneers aux New Orleans Saints dans le stade Raymond James de Tampa (Floride) le 11 décembre 2016. ©2016 Scott A. Miller

Chaque plate-forme Voke se compose généralement de 12 caméras (ou plus) qui capturent une vue stéréoscopique (de 180 à 360 degrés d’action), mais également la profondeur, pour que les spectateurs aient l’impression de se trouver dans le stade.

En portant un casque de RV et en se connectant via l’application Voke, les spectateurs peuvent regarder un touchdown sous plusieurs angles ou tourner la tête pour voir qui jette des cacahuètes ou renverse de la bière dans les gradins. Ceux qui ne possèdent pas de casque de RV profitent de vues panoramiques à 360 degrés sur leur tablette, téléphone ou PC.

Tampa Bay Buccaneers vs New Orleans Saints at Raymond James Stadium in Tampa, Florida on Dec. 11, 2016. ©2016 Scott A. Miller
Une plate-forme de caméras Voke capture l’action pendant un match opposant les Tampa Bay Buccaneers aux New Orleans Saints dans le stade Raymond James de Tampa (Floride) le 11 décembre 2016.
©2016 Scott A. Miller

Pour donner vie à cette expérience, les images en direct filmées par les caméras (environ 48 pour un match de la NFL, par exemple) subissent un étalonnage de couleur, sont assemblées et rendues au format numérique en temps réel. Ce processus requiert une gigantesque puissance de traitement. De puissants processeurs Intel Xeon transfèrent les données depuis le terrain vers le spectateur en temps réel.

« Lors d’une partie type, nous pouvons être amenés à capturer 40 à 50 gigaoctets de données par seconde », révèle Jay Jayaram. « Ce volume suffirait à remplir la mémoire de votre téléphone cellulaire en 8 secondes. »

L’avenir

L’expérience de RV en direct de Voke a déjà été employée à l’occasion de concerts de Ricky Martin, de la New York Fashion Week 2016, du Final Four Hommes 2016 de la NCAA, de matchs de la NBA, de matchs de football universitaire et de la Kabaddi World Cup 2016 en Inde. Un récent partenariat avec la NFL a permis d’offrir des expériences de RV en direct dans quatre matchs clés de la NFL.

VR tech

« La numérisation des sports débute à peine », déclare Jeff Hopper, qui fait partie de l’Intel Sports Group incluant Voke et l’équipe Replay Technologies acquise par la société plus tôt cette année.

« Ensemble, nous pouvons innover et accélérer le développement de notre nouvelle activité dédiée aux sports immersifs », conclut-il. « Nous offrons aux fans l’expérience de RV immersive la plus personnalisée jamais imaginée et permettons aux ligues, aux équipes et aux chaînes de faire vivre les matchs de façon inédite. »

Photos Voke VR de Scott A. Miller.

Partager cet article