Aux limites de l’innovation

Tablettes, liseuses : le numérique se met au braille

Accessibilité du numérique aux malvoyants
On a beau les appeler tactiles, les tablettes étaient jusqu’ici exclusivement réservées aux personnes voyantes. S’il existe bel et bien sur chaque appareil des fonctions qui facilitent la manipulation des smartphones et tablettes aux malvoyants comme la reconnaissance vocale ou l’écriture prédictive, elles ne rendent pas moins pénible et contraignante l’expérience de navigation sur internet.

On a vu éclore des applications qui permettent de personnaliser son environnement numérique (en agrandissant les caractères par exemple) ou encore de rendre accessible, par des fonctions de lecture à voix haute tout élément textuel ou iconographique affiché sur son écran. Mais, si ces aménagements sont précieux, ils ne sauraient pourtant égaler la commodité du braille en termes d’expérience de lecture.

Il existe bel et bien des systèmes comme VoiceOver d’Apple qui proposent des solutions intéressantes d’accessibilité à l’environnement numérique pour les malvoyants. Ce lecteur d’écran permet une conversion simultanée de texte numérique en relief : il suffit de connecter son appareil à un afficheur braille en USB ou Bluetooth. Apple a aussi eu la bonne idée de mettre à disposition un assistant vocal conçu pour produire un phrasé naturel, proche des caractéristiques locutives de la voix humaine.

Le point noir de ce système est le coût actuel des afficheurs braille, aussi appelés plages tactiles : un afficheur qui permet l’affichage de 40 caractères coûte environ 5000€. Lire un texte en n’ayant accès qu’à 40 caractères à la fois, ce n’est rien du tout : la phrase que vous êtes en train de lire en fait déjà 144 !

VoiceOver Apple Watch
Le lecteur d’écran VoiceOver est intégré à l’Apple Watch.

 

Rentrée 2016 : vers des dispositifs de conversion instantanée en braille

Ce qu’il manquait sur le marché, c’était un all-in-one : une tablette qui permette de lire des pages web en braille à même l’écran, avec la possibilité d’y brancher un clavier adapté. C’est précisément l’objet que la start-up Blitab Technology a conçu : une tablette qui, grâce à un système pneumatique, affiche des petites bulles remplies de liquide qui correspondent aux lettres de l’alphabet braille.

Alors que les anciens systèmes de conversion ne permettaient de lire qu’une seule ligne de texte à la fois, il est désormais possible pour les utilisateurs d’accéder à la page entière : les petites bulles se modifient instantanément en fonction du texte à traduire. Cette conversion simultanée peut être appliquée, en plus des pages web, à n’importe quel fichier texte contenu dans une clé USB ou une carte mémoire.

 

blitab
La tablette Blitab permet une conversion simultanée en braille grâce à un système pneumatique.

Pour s’être engagée dans la conception de cet objet révolutionnaire, la société a été élue en novembre dernier championne du monde de l’entrepreneuriat lors de la Creative Business Cup, le salon danois dédiée aux industries créatives. Si le prix de vente de la Blitab n’a pas encore été annoncé, il ne devrait pas excéder les 2 500€, ce qui est bien moins coûteux qu’une plage tactile traditionnelle.

Cette technologie prometteuse a inspiré les chercheurs de l’université de Michigan dans la conception d’une liseuse qui permet, elle aussi, la conversion simultanée de texte en braille.

Rendre accessible l’ensemble de l’offre d’e-books aux malvoyants et non-voyants est un geste fort qui vient contrebalancer l’offre très limitée de livres papiers disponibles en braille. Elle devrait coûter quant à elle moins de 1 000€ !

 

 

La Blitab et la MconneX devraient être commercialisées d’ici septembre 2016 : elles ont de quoi offrir de nouvelles perspectives aux déficients visuels pour l’année scolaire.

Partager cet article

Thèmes associés

Style de vie

Lire ensuite