Aux limites de l’innovation

Scènes de crimes et réalité virtuelle durant les procès…

Des scènes de crimes bientôt analysables en réalité virtuelle durant les procès ?

L’idée paraît un peu folle, mais selon l’Université de Staffordshire la modélisation des scènes de crimes en réalité virtuelle pourrait constituer une aide majeure pour les jurés d’un procès. Sur la base de ce projet, l’Université de Stadffordshire au Royaume-Uni a reçu une aide de la commission européenne s’élevant à 140 000 livres, soit 183 000 euros, afin de développer un prototype de reconstitution virtuelle de scènes de crimes.

 

Le premier projet du genre en Europe

Le projet s’appuie sur des techniques utilisant des écrans verts, les derniers casques de réalité virtuelle sur le marché ainsi que les technologies du jeu vidéo, de l’ingénierie et de l’informatique. « Nous avons pour ambition de trouver la meilleure solution pour aider le système de justice pénale, la police dans l’enregistrement de la criminalité et à aider également les jurés au tribunal à mieux comprendre ces crimes. » explique le docteur Caroline Sturdy Colls, qui dirige le projet. Pour modéliser ladite scène de crime sans pour autant la compromettre en déplaçant ou touchant des objets, les chercheurs envisagent de faire usage de la technologie des capteurs lasers des drônes pour reproduire fidèlement le relief et la profondeur de l’espace.

proces

Quelques doutes cependant

Si l’idée semble séduire la police anglaise, un avocat du cabinet Steven Solicitors émet quelques réserves quant à l’application de cette technique dans les démarches très cadrées de la justice pénale. « Nous ne disposons pas d’un très bon bilan concernant l’intégration de technologies dans les salles d’audience, explique-t-il, je me demande si le fait d’accéder à une scène de crime en 3D fera une différence significative par rapport aux enregistrement vidéo qui sont effectués durant les recherches. »

Partager cet article

Thèmes associés

Innovation technologique

Lire ensuite