Aux limites de l’innovation

Quand le tatouage devient connecté

C’est un projet que le designer Eric Scheider porte au sein des laboratoires de Choatic Moon Studio. Ce projet, appelé Tech Tats pour Technologic tattoos, n’utilise pas de vrais tatouages au sens propre du terme puisque, premièrement, ils sont temporaires et, deuxièmement, ils ne sont pas « piqués » dans l’épiderme, mais placés sur la peau. Le principe de fonctionnement est simple. Les Tech Tats utilisent de la peinture électrique qui relie des capteurs positionnés sur la peau et reliés à une source électrique. Et pour récupérer les données des capteurs, le tatouage utilise une puce Bluetooth connectée à un smartphone et son application dédiée.

Ces Tech tats, l’avenir de la médecine ?

Les possibilités offertes par les Tech Tats sont multiples et peuvent intervenir dans plusieurs domaines. L’un des premiers domaines d’utilisation est, sans nul doute, le biomédical et à plusieurs niveaux. Ainsi, des capteurs de températures épidermiques et/ou de pulsations cardiaques peuvent être utilisés pour « monitorer » l’état d’un patient ou d’une personne âgées, par exemple, et de transmettre les données captées en temps réels à un centre de surveillance ou à des médecins.

 

Tech Tats

L’autre aspect biomédical est, en quelque sorte, plus ludique puisque les mêmes capteurs pourraient tout à fait remplacer un tracker d’activité habituellement placé au poignet. Ils pourraient être placés à différents endroits pour mieux capter les informations à récupérer et envoyer le tout vers le smartphone. Dans tous les cas, l’avantage est que le Tech Tats pourrait être personnalisé à souhait en fonction des besoins et des données à récupérer.

Tech Tats

Et plus encore

Une autre utilisation que pourrait remplir le Tech Tats est le stockage de données personnelles. En effet, au lieu de transporter ces éléments sous forme papier (carte d’identité, numéro INSEE, carte de paiement, etc.), ils seraient stockés dans une puce mémoire reliée au Tech Tats et seraient seulement transmis au smartphone sur demande. Ainsi, même en cas de perte ou de vol du smartphone, les données ne se volatilisent pas. Et pour aller plus loin, une puce NFC peut être incluse dans le Tech Tats et utilisée pour ses fonctions d’identification ou de paiement.

Tech Tats

Dernier point et non des moindres, un tatouage, même un Tech Tats, peut être esthétique. Et c’est le cas pour le Tech Tats. Les « composants » du tatouage connecté peuvent être intégrés dans le design d’un tatouage identique à un transfert. Ainsi, l’utile est joint à l’esthétique !

 

 

Partager cet article

Thèmes associés

Divertissement

Lire ensuite