Innovation technologique

MWC 2017 : retour de Blackberry et de Snake, forte présence de la 5G

Dean Evans Technology Writer Twitter

Au Mobile World Congress, les nouveaux téléphones ont tendance à monopoliser l’attention. Cette année, le salon fut l’occasion du lancement des modèles G6 de LG, Xperia XZ Premium de Sony et P10 de Huawei. On a même assisté au retour de Blackberry avec le KeyOne, tandis que Nokia a ressuscité (et réinventé) le classique Nokia 3310, avec le jeu Snake.

Ces appareils indiquent certains thèmes clés en jeu cette année : écrans 4K (celui du XZ Sony mesure 5,5 pouces et présente une résolution de 3 840 x 2 160 pixels), 4 Go de mémoire, HDR, Gorilla Glass 5 et chargement à grande vitesse. Et tandis que le 3310 de Nokia nous ramène à une époque où nous n’avions pas besoin de recharger nos téléphones chaque jour, le développement continu de la 5G est tourné vers son avenir.

L’Union internationale des télécommunications (ITU) a récemment rédigé un rapport présentant les spécifications minimales pour les interfaces radio 5G (IMT-2020), comme par exemple l’amélioration de la fiabilité et de la qualité de service (même en haut débit), des débits de données descendants (download) crêtes de 20 Gbit/s (10 Gbit/s en débit montant, upload).

Bien entendu, les débits réels de la 5G seront nettement plus lents. Le rapport précise que les utilisateurs constateront un débit descendant de 100 Mbit/s et un débit montant de 50 Mbit/s. Mais n’oubliez pas qu’il ne s’agit que du « minimum ». Les vitesses pourraient (et devraient) être sensiblement plus rapides.

Si vous comparez ces chiffres à l’état actuel des réseaux 4G/LTE, vous vous rendrez compte que la 5G offre une amélioration substantielle. Selon le rapport d‘OpenSignal sur la situation des réseaux mobiles au Royaume-Uni (octobre 2016), « le débit 4G descendant moyen est de 28 Mbit/s sur le réseau EE, c’est-à-dire plus de 3 Mbit/s plus rapide que celui de 3 et nettement supérieur à ceux d’O2 et Vodafone. »

La 5G n’est toutefois pas uniquement destinée aux futurs smartphones. Comme elle combine bande passante supérieure pour les données, débits plus rapides et latence inférieure, cette technologie est parfaite pour les capteurs et les ordinateurs des villes connectées et des voitures autonomes, sans parler de la réalité virtuelle/augmentée et toutes sortes d’appareils de l’Internet des objets (IoT). Sans elle, la révolution de l’IoT ne pourra pas vraiment débuter.

La 5G fait actuellement l’objet de tests. Les opérateurs de réseaux du monde entier disposent déjà de prototypes d’équipements fonctionnant à 10 Gbit/s grâce à la 3e génération de plate-forme d’essai mobile (MTP, Mobile Trial Platform) d’Intel.

AT&T l’utilisera cette année pour permettre à ses clients (résidentiels et PME) d’Austin (Texas) d’accéder à la plateforme de streaming DIRECTV NOW, ainsi qu’à une nouvelle génération de loisirs et à des services haut débit améliorés.

La course à la 5G est bel et bien engagée. Pour cette raison, Intel rejoint également AT&T, NTT DOCOMO INC., Vodafone, Ericsson, British Telecom, KDDI, LG Electronics, Swisscom, Huawei, Sprint et de nombreuses autres entreprises qui soutiennent le calendrier de normalisation 5G New Radio (NR), qui pourrait déboucher sur des essais et des déploiements 5G à grande échelle dès 2019.

Nokia 3310 MWC 2017
Le classique 3310 de Nokia fait son retour au MWC 2017, avec le jeu Snake.

Les nouveaux téléphones présentés au MWC 2017 sont certes impressionnants. Le G6 de LG intègre un écran de 5,7 pouces en résolution HDR QHD Plus (Quad HD+) au format 18:9 et Google Assistant. Le KeyOne de Blackberry associe le système d’exploitation Android Nougat à un clavier intelligent, tandis que le Gigabit de ZTE prétend offrir des débits descendants d’un gigabit grâce à sa technologie Pre5G.

En revanche, la 5G apporte bien davantage qu’une navigation Web mobile plus rapide.

« La révolution de la 5G ne représente pas une évolution technologique, mais une restructuration totale », déclare Aicha Evans, vice-présidente senior et directrice générale du Communication and Devices Group d’Intel. « Elle va perturber les industries, lancer de nouvelles catégories et donner naissance à de nouveaux modèles commerciaux, transformant et améliorant la façon dont nous découvrons le monde et menons nos activités. »

Pour en savoir plus sur la 5G et ses possibilités, lisez notre Présentation de la technologie 5G.

Partager cet article

Thèmes associés

Innovation technologique

Lire ensuite