Aux limites de l’innovation

Les seniors aiment les jeux vidéo

A la Gaité Lyrique, espace très branché dans le 3e arrondissement de Paris, place aux moins jeunes ! Tous les vendredis après-midi, les Hype(r)Olds‚ un gang de femmes de plus de 77 ans, se retrouve pour un atelier de création de contenus multimédia. Maniant sons, photos et vidéos, elles veulent prouver quelque chose. « Ca montre que l’on peut être comme tout le monde. C’est très agréable comme sensation de montrer qu’on n’est pas plus bête en vieillissant !”, affirme Gisèle, une participante de 87 ans. Le jeudi après-midi, les seniors envahissent l’Espace Jeux Vidéo pour l’atelier Game Older. Démystifier les clichés autour des jeux, découvrir des jeux, mieux comprendre ses petits-enfants, une douzaine de personnes âgées se pressent à Game Older toutes les semaines depuis 2011. Ils peuvent poser leurs questions et prendre les jeux en mains sans pression.

Ateliers Hype(r)Olds à la Gaité Lyrique
Ateliers Hype(r)Olds à la Gaité Lyrique
Copyright : Yasmine Ben Hamouda

Jeu vidéo en mode thérapeutique

Non loin de là, au Conservatoire National des Arts et Métiers, des créateurs de jeux vidéo ont adapté le gameplay des jeux de tir en vue subjective (autrement dit, first person shooter), très prisé des jeunes joueurs, pour concevoir « Le Village aux Oiseaux ». Le joueur se retrouve dans la peau d’un photographe dans un village de Provence où il doit photographier certaines espèces d’oiseaux pour sauver le village en lui permettant d’obtenir le statut de réserve naturelle. Le but derrière ce jeu expérimental ? « Le Village aux Oiseaux est un jeu pour la réhabilitation cognitive, qui s’adresse à des patients souffrant de la maladie Alzheimer. L’hypothèse médicale est que la stimulation des réseaux attentionnels du patient permettrait de ralentir l’évolution des dégénérescences liées à la maladie », expliquent les créateurs dont Stéphanie Mader, spécialiste des méthodes de Game Design adaptées aux jeux thérapeutiques. On peut découvrir le jeu dans cette vidéo.

 

 

Dans les maisons de retraite qui accueillent des personnes âgées plus dépendantes, on n’hésite pas non plus à faire appel aux jeux vidéo pour les aider à bouger. Lors du lancement de la Wii en 2007, on avait beaucoup entendu parler de résidents faisant de l’exercice sur des jeux vidéo. NaturalPad, la société montpelliéraine qui édite la plateforme de jeux de rééducation Medimoov, vient de publier des chiffres d’utilisation issus de 40 maisons de retraite équipées de son outil. Elle a recensé 528 résidents utilisateurs qui ont « joué » sur la plateforme avec une adhésion de 75%. Disponible depuis 2014, la plateforme accompagne la rééducation aux côtés d’un kiné ou d’un autre soignant. Pris au jeu, les résidents ne s’aperçoivent pas qu’ils travaillent et ont moins peur de tomber comme l’explique cette femme qui se remet d’un incident cardiaque.

 

Medimoov
Medimoov

Un réel intérêt pour les Seniors

 

Exercices physiques pour rester en forme ou faire de la rééducation, entrainement cognitif pour préserver l’attention et la mémoire, support de lien social avec les plus jeunes, les jeux vidéo présentent de multiples intérêts pour les personnes âgées qui ont envie de se laisser tenter. Les bienfaits cognitifs ont particulièrement mobilisé les chercheurs. Une étude de l’université d’Iowa démontrant les bienfaits cognitifs des jeux vidéo pour les plus de 50 ans avait fait grand bruit en 2013. A l’université de UC San Francisco, l’équipe du docteur Gazzaley a également montré que leur jeu NeuroRacer pouvait stopper, voire inverser, les effets négatifs du vieillissement du cerveau chez les personnes de plus de 60 ans. Qu’attendent les éditeurs de jeux ?

NeuroRacer UCSF
NeuroRacer UCSF

 

Partager cet article

Thèmes associés

Jeux vidéo

Lire ensuite