Aux limites de l’innovation

Futur en Seine : créativité et innovation numériques

Cette année, les organisateurs de Futur en Seine souhaitaient remettre l’humain au cœur de la technologie. Ce festival créé par Cap Digital en 2009 s’est rapidement imposé comme une vitrine internationale des dernières innovations numériques piochées en France et dans le monde entier. Loin d’être réservé aux professionnels, il invite au contraire le grand public, y compris les enfants, à la découverte d’idées et de prototypes dans le monde de la santé, de l’urbanisme, de l’éducation, des jeux et plus encore.

Futur en Seine

Un mot sur Cap Digital. Ce pôle de compétitivité axé sur la transformation numérique fédère depuis 2006 des centaines d’entreprises, d’établissements d’enseignement supérieur et d’investisseurs en Ile-de-France pour stimuler l’écosystème numérique régional. Parmi les nouveaux projets de Cap Digital, Educalab ouvrira ses portes à la rentrée 2015 au Campus Condorcet à Aubervilliers pour rassembler tous les acteurs publics et privés de l’e-éducation et de l’éducation au numérique.

 

Futur en Seine 2015 survit à travers des vidéos de plusieurs de ses conférences : des grandes compagnies venues présenter leur stratégie de transformation digitale (Fnac, Aéroports de Paris,…), des discussions sur le sens du travail à l’âge des robots ou le besoin d’intégrer la méditation dans un quotidien hyper connecté, des présentations sur Bitcoin « pour les nuls » et le protocole sous-jacent blockchain. Au fil de 24 vidéos, courtes et longues, on peut capter l’ambiance du festival.

 

Autre approche orientée sur les projets, Le Monde expose son best-of des innovations numériques du festival. Soit une douzaine de projets sélectionnés parmi les 150 projets qui étaient présentés au « Village des innovations » à Paris. Pêle-mêle, un Cahier de dessin qui remet le papier et les crayons au premier plan avant d’animer les dessins sur tablette, l’application de la startup Augmented Acoustics qui améliore l’expérience sonore des concerts ou le combinaison Neuronaute de la société BioSerenity conçue pour mieux comprendre l’épilepsie. Le Monde en profite pour annoncer son propre festival, Le Monde Festival, sur le thème « Changer le monde » les 25, 26 et 27 septembre 2015 dans plusieurs lieux parisiens.

Futur en Seine Neuronaute-bioserenity

En avant-première de Futur en Seine, un collectif d’entrepreneurs français emblématiques du numérique – Frédéric Mazzella de BlaBlaCar, Jean-Daniel Guyot de Capitaine Train ou encore Jean-Baptiste Rudelle de Criteo – lançait l’appel « Reviens Léon » aux Français exilés dans le monde en vantant les mérites de la France qui bouge. « Il y a en ce moment en France un souffle créatif inédit », écrivent-ils. « Reviens Léon. Reviens prendre la place qui te revient. La France n’est plus ce qu’elle était quand tu es parti : elle est désormais pleine de ces opportunités que tu guettais, jadis, dans le pré d’à côté. » Un souffle créatif largement illustré par Futur en Seine.

Futur en Seine

Partager cet article

Thèmes associés

Innovation technologique

Lire ensuite