Aux limites de l’innovation

Cinq tendances qui vont façonner le futur des jeux vidéo

L’utilisation des tablettes et téléphones cellulaires comme compagnons de jeu a de beaux jours devant elle. Des jeux comme « Battlefield 4 » avec « mode Commandant », qui vous donne une vue d’ensemble de la carte pour diriger vos troupes, ou « The Division » d’Ubisoft d’Ubisoft, où vous pouvez rejoindre les parties de vos amis pour les aider sous forme de drone, sont deux bons exemples.

La réalité virtuelle est une autre tendance en pleine croissance. Il n’y a rien de nouveau, car Nintendo avait déjà essayé sans succès avec le Virtual Boy dans les années 1990, mais il semble que ce moyen d’expansion des jeux vidéo trouve petit à petit sa place. Le meilleur exemple est le casque de réalité virtuelle Oculus Rift financé via Kickstarter par les joueurs eux-mêmes.

Le potentiel de cet appareil est tel que Facebook a acheté le projet Oculus Rift et, d’après ce que nous avons vu ces mois derniers, ce n’est pas une surprise. Des jeux d’horreur qui vous placent au cœur de la partie, un simulateur de montagnes russes contre-indiqué aux personnes souffrant de problèmes cardiaques, des appareils qui vous font sortir de vous et vous placent du point de vue d’une tierce personne pour vous voir, etc. Les applications dans les jeux vidéo sont infinies.

De la réalité virtuelle, nous passons à la réalité présente, à quelque chose d’aussi humain que montrer fièrement ce que nous possédons. Il est aujourd’hui à la mode de diffuser vos parties sur Twitch pour que les autres puissent les voir, télécharger votre progression sur votre chaîne YouTube et prendre des captures d’écran. Là encore, rien de bien nouveau, mais avec l’introduction des jeux sociaux sur consoles, les titres sont accessibles à un plus grand nombre, ce qui facilite leur progression sur PC.

Nous ne pouvons pas ignorer l’utilisation de la vidéo et des réseaux pour jouer sur les différents appareils de la maison sans avoir des câbles partout. Vous pouvez connecter le PC sur lequel vous jouez habituellement au téléviseur du salon et aux autres appareils connectés puis, via la liaison WiFi avec Steam In-Home Streaming, jouer de façon confortable et simple.

Les plates-formes de téléchargement numérique n’appartiennent pas au futur. Elles sont déjà très présentes et transforment la façon dont nous achetons des jeux vidéo. Aujourd’hui, trouver des petits prix comme ceux offerts par Humble Bundle (qui, en plus, est une initiative charitable puisque vous choisissez la somme à verser à des ONG et aux créateurs des jeux) ou par la plate-forme Steam fait partie du quotidien des joueurs.

 Certains préfèrent encore se rendre en magasin pour acheter le jeu dans sa boîte (un rituel de collectionneur)

Parmi cette abondance de téléchargements, certains préfèrent encore se rendre en magasin pour acheter le jeu dans sa boîte (un rituel de collectionneur). Pourtant, avec de telles offres, il est impossible de résister. De plus, en raison des prix cassés, les ventes numériques font l’objet d’une promotion importante et, mieux encore, l’une des malédictions des jeux sur PC disparaît : le piratage.

Combien me faut-il dépenser pour profiter de toutes ces innovations ? Pour les jeux asymétriques, une tablette ou un téléphone cellulaire suffit. Des appareils comme l’Asus T100, l’ACER Iconia, etc. peuvent être de bons compagnons de jeu sans dépenser beaucoup. La réalité virtuelle coûte un peu plus cher : pour la dernière version d’Oculus Rift, DK2, comptez un peu moins de 300 euros.

Pour diffuser des jeux en streaming sur d’autres appareils, l’idéal serait un équipement connecté à la télévision, qui recevra le signal, pour bénéficier d’une certaine puissance. Par exemple, un 2 en 1 comme ceux de la gamme HP Split réunit un PC et une tablette dans un même appareil. Le principal, c’est qu’il soit doté d’un port HDMI pour pouvoir le connecter à une TV haut de gamme.

Partager cet article

Thèmes associés

Jeux vidéo

Lire ensuite