Aux limites de l’innovation

Champignon et origami pour recharger vos batteries de smartphone

Les champignons, future batterie pour votre smartphone ?

Les chercheurs en ingénierie de l’Université de Riverside en Californie ont fait cette semaine une découverte spectaculaire. Ils sont parvenus à créer un nouveau type de batterie lithium-ion en utilisant des champignons portobello. La matière poreuse de ces champignons, une fois obtenue par une pyrolyse à plus de 1100°C, permet de créer un meilleur espace de stockage et de transfert d’énergie, améliorant ainsi les performances d’une batterie. Les chercheurs espèrent, après une certaine optimisation, parvenir à remplacer le graphite pour produire des batteries électroniques et privilégier ainsi un matériau moins cher à produire, plus performant et respectueux de l’environnement. « Avec des matériaux de ce genre, la durée de vie des futurs téléphones pourrait s’améliorer au fur et à mesure de leur utilisation, au lieu de décliner après chaque recharge. » explique Brennan Campbell, étudiant diplômé du programme Materials Science and Engineering de l’université.

 

Schéma permettant de comprendre comment nous pourrions produire des anodes avec des champignons portobello. Source : Bourns College of Engineering
Schéma permettant de comprendre comment nous pourrions produire des anodes avec des champignons portobello. Source : Bourns College of Engineering

La batterie origami-kirigami pour les smartwatch

Une équipe d’ingénieurs de l’Université d’Arizona et de Jinan en Chine a mis au point un nouveau style de batterie lithium-ion. Inspiré de l’art de l’origami et du découpage de papier (kirigami), cette batterie adaptée pour smartphone et smartwatch peut être dépliée ou repliée à l’envie, tout en alimentant l’appareil auquel elle est branchée. Selon les créateurs de cette batterie, elle pourrait doubler la durée de vie d’une smartwatch entre deux recharges, en étant par exemple intégrée de façon dépliée dans le bracelet de la dite smartwatch.

L’ordinateur qui adapte son autonomie à votre activité

Les chercheurs de Microsoft ne sont également pas en reste en ce qui concerne l’amélioration de la durée de vie des appareils électroniques. La firme prépare une optimisation logicielle sur le système de batterie des ordinateurs portables. En théorie, ce système de batterie idéal ajusterait sa puissance en fonction de nos habitudes, pour tourner à la puissance minimum quand on ne s’en sert pas. Dans le projet de Microsoft, ces ordinateurs portables utiliseraient plusieurs types de batteries, chargées de répondre en conséquence à différentes utilisations possibles. Quand une batterie est utilisée, les autres restent en veille afin de préserver leur énergie pour plus tard. De plus, l’algorithme serait capable de mémoriser les habitudes de son utilisateur. « Par exemple, le système peut identifier que l’utilisateur branche sa tablette tous les jours vers 14h45 avant de donner une longue présentation PowerPoint à 15h. Cela signifie donc que l’ordinateur devra être prêt à effectuer une charge rapide » explique Microsoft.

Partager cet article

Thèmes associés

Sciences

Lire ensuite