Aux limites de l’innovation

CES 2017 : La technologie repousse les performances

Deb Miller Landau iQ Managing Editor

Les nouvelles technologies présentées au Consumer Electronics Show 2017 exploitent la puissance des modules informatiques compacts, les capteurs et les données en temps réel pour améliorer les résultats et donner vie à de nouvelles expériences.

Les esprits novateurs repoussent les limites de la technologie pour créer de nouveaux moyens de libérer l’imagination et les possibilités humaines. De nombreuses technologies révélées à l’occasion du Consumer Electronics Show 2017 de Las Vegas aspirent à aider les joueurs, athlètes, artistes, ingénieurs industriels et autres à optimiser leurs résultats et à atteindre de nouveaux objectifs.

« La technologie dépasse largement le cadre de l’électronique grand public », a déclaré Brian Krzanich lors d’une conférence de presse au cours de laquelle les participants ont enfilé un casque de RV pour survoler l’Utah et admirer des chutes au Vietnam. « L’innovation technologique va jouer un rôle sans précédent dans la transformation de toutes les expériences que nous connaissons aujourd’hui. »

Les technologies transformatrices ont envahi le stand d’Intel qui, selon Victor Torregroza, directeur de programme pour l’équipe Global Event Marketing d’Intel, a accueilli environ 85 000 visiteurs. Ces derniers ont découvert plusieurs nouvelles expériences de RV, ainsi que des technologies propulsant les voitures autonomes, des solutions d’intelligence artificielle et des outils d’analyse pour les entraînements sportifs.

La combinaison de processeurs et de capteurs dans bon nombre de ces nouveaux dispositifs permet aux utilisateurs d’exploiter les données fournies (souvent des données en temps réel) pour améliorer leur performance et tirer davantage profit de leurs expériences. 

Performance personnelle

Avec Run iQ de New Balance, nouvelle montre connectée qui cartographie l’entraînement, suit la distance, la cadence et le rythme cardiaque, les coureurs peuvent laisser leur smartphone chez eux.

« New Balance et Intel ont collaboré sur une montre intelligente conçue pour les coureurs, quelque chose qui leur est utile pour leur entraînement, mais qu’ils peuvent également porter le reste de la journée », explique Caroline Tien-Spalding, directrice du marketing des bracelets wearables d’Intel dans le groupe New Devices.

Les lunettes de soleil Oakley Radar Pace sont sorties fin 2016, mais des athlètes ont montré comment elles fonctionnent durant le CES. Une technologie de reconnaissance vocale permet à un entraîneur à l’intérieur des lunettes de fournir aux coureurs ou cyclistes des informations en temps réel sur leur entraînement. Il répond à des questions telles que « Comment est mon rythme ? » ou encourage gentiment les athlètes à réaliser leur plein potentiel.

« Les lunettes Oakley reposent entièrement sur le design », affirme Chris Croteau, directeur senior du développement commercial de la division Headworn Products d’Intel. « Nous avons dû inventer des technologies et des techniques de fabrication totalement nouvelles. Nous avons intégré 23 kg de technologie dans un cadre de 56 grammes. Quand vous les enfilez, vous ignorez littéralement que vous portez de la technologie sur la tête. »

Un terrain de basketball sur lequel des athlètes réalisent des dunks a servi à faire la démonstration d’une technologie de suivi de l’activité. De minuscules modules Intel® Curie™ glissés dans le bandeau des tireurs transmettaient des données en sans-fil à un tableau d’affichage, qui indiquait toute sorte de données personnelles (puissance de tir, uniformité des sauts, puissance des passes, fréquence des dribbles, hauteur des sauts, longueur des sauts, etc.).

L’installation a également été convertie en terrain de baseball sur lequel les visiteurs pouvaient enfiler un maillot Majestic Swing iQ avec détecteurs de mouvement embarqués, qui suit les mouvements du poignet, de l’épaule et de la hanche à 360 degrés.

Innovation industrielle

Le Daqri Smart Helmet introduit au CES 2016 a été rejoint cette année par les Daqri Smart Glasses. Des visiteurs du stand de la marque ont tenté d’étalonner un réacteur nucléaire. En cas d’échec, le réacteur pouvait (prétendument) exploser.

En chaussant ces lunettes conçues pour les ingénieurs industriels, les utilisateurs voyaient la tâche à réaliser en réalité augmentée, avec des informations incrustées pour les guider pas à pas dans la procédure d’étalonnage.

Les visiteurs ont eu la possibilité de grimper dans une BMW i8 et de vivre l’expérience de la conduite autonome. En enfilant un casque « holographique » Microsoft HoloLens, les visiteurs ont pu tester une expérience de réalité augmentée qui leur a permis de « voir » ce que voit la voiture : les données collectées par des capteurs placés partout, des informations de trafic et même des données se dirigeant vers et provenant du Cloud.

Les participants ont pu pousser l’expérience plus loin pour ressentir (depuis l’habitacle ou l’extérieur de la voiture) comment ce véhicule ultime clouera les passagers à leur siège grâce à une IA embarquée et à une connectivité 5G.

Imagination débridée

L’art des selfies est entré dans une nouvelle dimension lorsque les visiteurs ont utilisé Pikazo pour transformer leur portrait en chef-d’œuvre coloré tournoyant.

L’appli Pikazo, alimentée par des algorithmes neuronaux et l’apprentissage automatique (machine learning) grâce aux  processeurs Intel Xeon, prend une photographie normale et la transforme en œuvre d’art.

Fistful of Stars est une expérience de RV à 360 degrés qui suit le télescope Hubble pendant son voyage dans la nébuleuse d’Orion. Le Dr. Mario Livio, astrophysicien, commente les images pendant qu’il transporte les spectateurs (équipés d’un casque de RV) dans une expédition spatiale rarement vécue.

La réalisatrice Eliza McNitt explique qu’elle a créé ce film à l’aide de simulations photo-réalistes des images de Hubble. Elle a utilisé des photographies et données du télescope pour créer des images de synthèse qui représentent ce à quoi pourrait ressembler un périple de plusieurs milliers d’années-lumière dans le cosmos. Eliza McNitt a remporté deux fois l’Intel International Science and Engineering Fair (Intel ISEF) et repousse les limites de la RV comme support de divertissement.

« Au CES, j’ai ressenti l’émerveillement et la fascination des spectateurs plongés au cœur du film », déclare la jeune femme. « Pendant un moment, les visiteurs s’évadent de la folie du CES et flottent dans le cosmos. »

Lorsque le film Fistful a fait ses débuts au festival BRIC Celebrate Brooklyn!, il est devenu la plus grande expérience collective de réalité virtuelle au monde, avec plus de 6 000 personnes munies d’un casque pour le regarder.

Partager cet article

Thèmes associés

Innovation technologique

Lire ensuite