Aux limites de l’innovation

À la découverte du Parrot Bebop Drone

Les drones se font de plus en plus nombreux et entrent petit à petit dans la culture populaire : South Park parodiait cette nouvelle mode dans son épisode de la semaine dernière et les autorités françaises ont autorisé les policiers à traquer les drones des petits malins qui tentaient de les faire survoler les centrales nucléaires. Et si ce loisir devient de plus en plus répandu, c’est parce que des constructeurs font la part belle à la démocratisation des produits et à la facilité des contrôles, avec en première ligne, le français Parrot, précurseur dans ce domaine avec son AR Drone.

IMG_2962

Passons rapidement sur les caractéristiques techniques : l’AR Drone est un appareil équipé de Wi-Fi AC, d’un gyroscope, d’un accéléromètre, d’un magnétomètre, d’un altimètre et d’une caméra verticale, avec ses quatre hélices et sa batterie de 1200 mAh. L’appareil pèse 390 grammes sans ses carènes de protection et 410 grammes avec ces éléments à rajouter autour des hélices pour le faire voler en intérieur.

Idéal pour la vidéo… en Full HD

Ce genre de produit est idéal pour filmer des sports extrêmes ou des manifestations

IMG_2975

La caméra embarquée sur le drone est un appareil permettant de prendre des photos en 4096 x 3072 et des vidéos en 1080p Full HD à 30 images par seconde. Il va sans dire que ce genre de produit est idéal pour filmer des sports extrêmes ou des manifestations, notamment grâce à ses technologies de stabilisation automatique et de recadrage en temps réel. La caméra fish-eye permet de modifier l’angle de prise de vue et, sans bouger, vous permet de « regarder » vers d’autres coins que votre vision directe.

Mais alors, comment ça fonctionne ?

Au centre de votre tablette, vous voyez ce que la caméra filme et vous pouvez activer à la fois la caméra et l’appareil photo

Marketing Brand Studio - damien.beuvin@parrot.com

Pour profiter de l’expérience Parrot, il faut relier l’appareil à un iPad ou une tablette Android et le commander directement à l’écran. Les commandes sont tactiles et se composent tout simplement de deux joysticks. Celui de gauche contrôle la hauteur et l’orientation, celui de droite permet d’avancer et de se déplacer latéralement. Un glissement à deux doigts sur l’écran vous permettra d’orienter la caméra dans le sens que vous le souhaitez. Si vous ne touchez à rien, le drone reste en place sans bouger, stabilisé automatiquement par son système embarqué. Au centre de votre tablette, vous voyez ce que la caméra filme et vous pouvez activer à la fois la caméra et l’appareil photo. Il vous est également possible de faire faire une petite figure acrobatique à l’appareil et, en une touche, de le ramener jusqu’à vous pour le faire retourner sur le plancher des vaches.

Tout est extrêmement simple et, en quelques minutes, nous étions déjà des pilotes habiles

Une bonne idée, puisqu’avec le Parrot Skycontroller, un équipement composé de deux joysticks physiques et d’un émetteur Wi-Fi longue portée vendu dans un autre pack, l’appareil peut atteindre deux kilomètres de portée. Ce contrôleur optionnel vous permettra d’ajouter de la portée et de prendre mieux en main votre appareil, pour un contrôle plus précis des mouvements. Tout est extrêmement simple et, en quelques minutes, nous étions déjà des pilotes habiles. Et il faut l’être : l’appareil peut voler jusqu’à 70 km/h.

Notez que ce nouveau Drone est compatible avec des lunettes de réalité augmentée pour retransmettre directement l’image dans un casque. Le Bobop Drone sera disponible le 18 novembre en France et coûtera 499 euros dans sa version simple et 899 euros dans sa version avec Skycontroller.

 

 

Partager cet article

Thèmes associés

Divertissement

Lire ensuite