Aux limites de l’innovation

6 choses quasiment impossibles réalisables avec un PC prêt pour la réalité virtuelle

Dean Evans Technology Writer Twitter

Il est possible de faire l’expérience de la réalité virtuelle de nombreuses façons. Avec un PC prêt pour la réalité virtuelle, il ne vous reste plus qu’à mettre un Oculus Rift ou un HTC Vive (le Razer OSVR devrait être disponible sous peu). Google Cardboard et Samsung Gear VR permettent de transformer un smartphone en lunettes de réalité virtuelle. Les utilisateurs de la PS4 bénéficieront du PlayStation VR plus tard cette année.

Ces systèmes de réalité virtuelle offrent un champ de vision à 360 °, une « expérience » qui vous transporte dans l’univers turbulent de la réalité virtuelle, des longues ondulations dans la Grande barrière de corail à la progression sur la pointe des pieds dans une maison hantée et sombre. Certaines applications de réalité virtuelle permettent même de faire des choses que vous ne pourriez (ou voudriez) pas faire dans la vie réelle. Par exemple…

Se poser sur la Lune
Le logiciel Apollo 11 VR Experience d’Immersive Education « mélange des images et des bandes-son d’archive à des reconstitutions minutieuses des engins et des sites », afin de recréer le fameux alunissage de 1969.

Vous n’êtes plus un simple spectateur, mais un acteur. La réalité virtuelle vous donne le contrôle du module de commande pour poser le LEM et explorer la surface lunaire. Fabuleusement immersif, ce type de contenu de réalité virtuelle pourrait bien représenter l’avenir des documentaires et de certaines expositions de musées.

Voyage à travers l’histoire
Apollo 11 VR Experience pourrait également ouvrir la voie à des reconstitutions historiques permettant de voyager virtuellement dans le temps. Aux États-Unis, par exemple, MatterVR a créé une reconstitution particulièrement soignée, en réalité virtuelle, du premier vol motorisé des frères Wright.

Son créateur, Jonah Hirsch, travaille actuellement sur une expérience de réalité virtuelle basée sur la vie d’Anne Frank. Un projet sur Beethoven est également dans son agenda. « Les reconstitutions historiques sont plutôt cool, » confie-t-il à la rédaction d’Animation World Network, « c’est bien plus amusant que de lire un manuel. »

Voler comme un oiseau
L’homme a toujours rêvé de voler comme un oiseau et la réalité virtuelle lui en donne les moyens. Plus loin encore dans l’univers de la réalité virtuelle, Somniacs a créé Birdly, une combinaison de casque et d’ailes mécaniques qu’il faut faire battre pour rester en l’air. De son côté, Ubisoft propose Eagle Flight, une expérience de réalité virtuelle qui vous élèvera jusqu’au ciel, et vous fera plonger et planer comme un aigle dans un Paris étrangement vide.

Voyage à l’intérieur du corps humain
Imaginez-vous réduit à huit micromètres et paré à vous plonger virtuellement dans le corps humain. C’est exactement ce que The Body VR vous propose de faire ; un voyage fantastique comme dans le film L’aventure intérieure, qui vous fera nager dans le flux sanguin, explorer des cellules vivantes et découvrir comment le système immunitaire combat les invasions virales.

Immersion dans un film
Les films se regardent généralement assis devant un écran. Cette configuration sépare le contenu et le spectateur. Et si vous regardiez un film comme si vous étiez dans l’écran ? Et si vous aviez une visibilité à 360 ° et que l’histoire se déroulait tout autour de vous ? C’est exactement ce que propose ce court métrage d’animation, Invasion, qui donne une indication des possibilités cinématographiques et narratives du futur.

Ascension du mont Everest
La plupart d’entre nous n’ont jamais fait d’escalade et encore moins d’alpinisme sur le toit du monde. Selon l’association britannique de randonnée en haute montagne, les expéditions sur l’Everest peuvent coûter entre 35 000 et 60 000 $ par personne, tandis que les statistiques de 1922 à 2014 rappellent que 265 personnes ont péri lors de son ascension.

Everest VR a pour ambition de vous apporter toutes les sensations… sans le coût ni les dangers. Développé par Solfar Studios, un studio islandais, ce programme réunit des graphismes de qualité photo très réalistes et une bande-son 3D intense qui vous transporteront sur des crêtes aussi étroites que glacées, à des milliers de mètres d’altitude, en longeant un précipice terrifiant, qui n’est heureusement pas vraiment là.

Pour ce faire, et pour de nombreuses autres expériences de ce type, il vous faudra un PC prêt pour la réalité virtuelle, avec un processeur Intel® Core™ i7-6700HQ ou plus puissant, une carte NVIDIA GeForce GTX 980 ou plus puissante, 8 Go de RAM, ainsi que des options de connectivité avec notamment trois ports USB 3.0, un port USB 2.0 et un port HDMI 1.3.

Ces préconisations sont dérivées des configurations recommandées par Oculus et HTC Vive et ajustées pour assurer la compatibilité avec les deux systèmes. Pour plus d’informations sur les PC prêts pour la réalité virtuelle, cliquez ici.

Crédit de l’image principale : Shutterstock/Dominik Michalek

Partager cet article

Thèmes associés

Divertissement Makers

Lire ensuite